RMC

Réforme des retraites: "Ceux qui incitent à poursuivre la grève les envoient peut-être dans une impasse" selon Edouard Philippe

Invité du journal de France 2, le Premier ministre a envoyé un signal de fermeté aux grévistes.

Et maintenant? Le retrait par le gouvernement du fameux "âge pivot" de la réforme des retraites ouvre la voie à une sortie de crise avec le retour à la négociation des syndicats réformistes, mais les opposants ne désarment pas face au Premier ministre qui les a invités à "prendre leurs responsabilités".

Edouard Philippe l'a rappelé dimanche soir sur France 2, son gouvernement ira "jusqu'au bout" de la réforme des retraites. Un message directement adressé à ceux qui continuent le mouvement: CGT et Force ouvrière en tête.

"Au fond, tout ceux qui incitent (les grévistes) à poursuivre la grève les envoient peut-être dans une impasse, je pense qu'ils devraient prendre leurs responsabilités. Vous connaissez cette phrase: il faut savoir terminer une grève..." a-t-il lancé.

"A un moment, il faudra bien remplir les frigos"

Mais au sein de la majorité, les députés sont moins tendres avec les grévistes: 

"Ce sont des jusqu'au-boutistes, on ne peut plus parler avec eux" s'agace un élu. Il regardera avec attention les résultats des assemblées générales ce lundi: "Si les leaders syndicaux ne peuvent pas entendre raison, peut être que la base le fera?" espère-t-il.

Un autre parlementaire, plus pragmatique, souffle: "40 jours de grève, c'est déjà beaucoup. A un moment, il faudra bien remplir les frigos".

Des députés qui tous le reconnaissent: la sortie de la grève n'est pas encore pour demain.

Juliette Droz