RMC

Résignation dans le fief de François Baroin: "Fillon est notre candidat, il n'y a pas d'autre solution"

Certains députés LR le voyait candidat à la place de François Fillon, mais François Baroin a affirmé son soutien à l'ancien Premier ministre. Dans son fief, à Troyes, les militants sont résignés à rester unis derrière François Fillon, "malgré le contexte".

Baroin, le plan B? Appelé par certains députés LR à remplacer François Fillon, le sénateur-maire de Troyes a redit ce lundi qu'il soutiendrait l'ex-Premier ministre dans sa campagne présidentielle. Et dans sa ville de Troyes, les militants LR sont plutôt résignés.

"Je crois qu'il n'y a pas d'autre solution. François Baroin nous a encore redit que notre candidat c'est François Fillon, et qu'il était de notre devoir de rester unis à ses côtés, de tout faire pour que nous l'emportions", tranche un militant au micro de RMC.

Aujourd'hui François Fillon a donc toutes les cartes en mains. Pour le président de la fédération LR de l'Aube, François Mandelli, impossible d'imaginer un autre scénario: "C'est François Fillon qui a la légitimité par rapport à la primaire, qui a le budget pour la campagne de la présidentielle, qui dirige Les Républicains. Donc c'est François Fillon qui décide".

Alors pour François Mandelli, désormais, il n'y a plus le choix: "Nous, on continue la campagne et on n'arrêtera pas. Et si notre candidat ça doit être François Fillon ça le sera jusqu'au bout. Malgré le contexte, parce que s'il n'y a pas d'autres candidats on voterait pour qui?"

24 heures plus tôt, 30 élus de l'Aube et du Grand Est appelaient pourtant dans une tribune François Fillon à se retirer. En vain.

P.B. avec Jean-Baptiste Durand et Cécile Costes