RMC

Selon l'IFOP, Marine Le Pen n'est plus en tête en 2012

Un sondage IFOP montre que Marine Le Pen n'arriverait en aucun cas en tête du premier tour en 2012, et ne participerait pas au second dans le plus grand nombre de scénarios.

Un sondage IFOP montre que Marine Le Pen n'arriverait en aucun cas en tête du premier tour en 2012, et ne participerait pas au second dans le plus grand nombre de scénarios. - -

Deux jours après le dernier sondage Harris Interactive qui voyait Marine Le Pen battre tous ses concurrents au premier tour en 2012, une enquête IFOP la rétrograde deuxième, voire troisième. Est-elle remise à sa vraie place ? RMC ouvre le débat.

La présidente du Front national obtient, selon les hypothèses, 21 ou 22% des intentions de vote, ce qui la place dans la quasi-totalité des cas derrière les candidats de l'UMP et du Parti socialiste. L'enquête teste quatre candidats potentiels pour le PS: Dominique Strauss-Kahn, Martine Aubry, François Hollande et Ségolène Royal.
Le directeur général du Fonds monétaire international, qui entretient le suspense sur son ambition présidentielle, obtiendrait 29% d'intentions de vote, soit une progression de trois points par rapport à février, face à Nicolas Sarkozy (23%) et Marine Le Pen (21%). La présidente du FN n'est donc pas qualifiée pour le second tour dans cette hypothèse.

Seule une candidature Royal qualifierait Le Pen pour le second tour

La première secrétaire du PS, Martine Aubry, arriverait à égalité avec le chef de l'Etat avec 24%, en hausse de deux points en un mois. Dans ce cas de figure, la présidente du FN obtient 22% et ne passe toujours pas le cap du premier tour.
Avec 23%, François Hollande est devancé dans ce sondage par Nicolas Sarkozy d'un point et Marine Le Pen est à 22%. Enfin, Ségolène Royal, elle, recueille 19% d'intentions de vote contre 24% pour Nicolas Sarkozy et 22% pour la dirigeante du Front National. Il s'agit du seul cas de figure où Marine Le Pen se retrouverait au second tour. Le sondage a été réalisé du 7 au 9 mars auprès d'un échantillon de 1.046 personnes interrogées en ligne.

Quel sondage croire ?

A en croire l'IFOP, on est donc bien loin des résultats d'Harris Interactive, qui donnait en début de semaine la présidente du FN en tête au premier tour dans tous les cas de figure, et de ce fait, présente au second.
Une étude qui a été vivement critiquée quant à sa méthode (auto-consultation via internet, légère rétribution des sondés...) et parfois minimisée par les partis politiques. Mais ces derniers s'étaient bien gardés de dénigrer la tendance générale de montée des idées du FN qui s'en dégageait.

La Rédaction