RMC

Thierry Mariani veut "arrêter d'armer l'Ukraine"

Absent des micros depuis le début de la guerre en Ukraine, l'euro-député RN Thierry Mariani est revenu sur RMC sur la situation entre la Russie et son voisin. Il estime qu'il faut "arrêter d'armer l'Ukraine" et juge que "l'Europe est devenu le principal VRP des américains".

"Je n'avais aucune consigne mais quand la vague est trop forte, il vaut mieux rester sur la plage." C'est par cette phrase que l'eurodéputé RN Thierry Mariani a déminé la question de sa diète médiatique depuis la fin février. Connu pour sa proximité avec la Russie, il ne s'était en effet pas prononcé sur l'invasion russe en Ukraine depuis son commencement.

Il estime que "l'information en France n'est pas honnête" depuis le début du conflit:

"Il y a une immense propagande en Russie, mais il y a la même propagande anti-russe en France", déclare Thierry Mariani.

Ainsi, il juge qu'il était plus prudent de se retirer afin que "Marine Le Pen ait le plus de voix possibles."

"Bien sûr", pour l'ancien minsitre des Transports, il y a une guerre en Ukraine et des crimes de guerre en Ukraine: "mais quand il y a des crimes de guerre, on fait une enquête avec tous les acteurs, pas qu'avec des enquêteurs anglo-saxons. Bien sûr qu'il y a des crimes, que les criminels doivent être condamnés, mais avant d'être condamnés, il faut savoir qui c'est."

S'il "soucrira à tous ceux qui seront reconnus criminels de guerre", Thierry Mariani note que pour être reconnu criminel de guerre, "il faut que l'État en question ait souscrit au traité (sur la Cour pénale internationale). La Russie comme les États-Unis ne sont pas membres de ce traité."

"Une guerre qui n'est pas la nôtre"

Thierry Mariani estime que la Crimée n'a pas été annexée par la Russie mais "rattachée". Pour lui, "il y a eu un référendum, reconnu par le peuple de Crimée", même s'il n'a pas été reconnu par l'Ukraine et l'Union européenne. Cette péninsule au sud de l'Ukraine est, selon Thierry Mariani, "violamment pro-russe", à l'inverse de la région de Lviv "violamment anti-russe."

Il estime que la France a "entièrement raison" d'accueillir les réfugiés ukrainiens qui subissent la guerre, car ce sont des gens "qui souffrent de la guerre" mais qu'"on a tort quand on nous entraîne dans une guerre qui n'est pas la nôtre." L'eurodéputé RN estime que la première urgence est d'"arrêter d'armée l'Ukraine":

"Oui, il faut arrêter d'armer l'Ukraine. Qu'est-ce qu'on veut? Qu'ils se fassent tuer jusqu'au dernier? Pour bien essorer les Russes? Et après Monsieur Biden enverra les Européens, peut-être?", tance Thierry Mariani.

Haro sur l'embargo

L'ancien ministre de Nicolas Sarkozy critique aussi la diplomatie française "qu'il ne voit pas" depuis le début de la guerre:

"Rendez-nous Chirac et Villepin, Mitterrand et Dumas. On a une diplomatie française à la remorque de l'Union européenne et donc des États-Unis", explique-t-il.

Autre critique de Thierry Mariani, les sanctions européennes sur la Russie, notamment sur le gaz et le pétrole. Pour lui, "l'embargo sur la Russie fait gagner de l'argent aux Russes et va faire perdre de l'argent aux Français." Pour lui, les sanctions russes depuis 2014 et l'annexion de la Crimée font "que l'agriculture a moins exporté et jamais la Russie n'a gagné autant d'argent avec le gaz et le pétrole."

Ironiquement, il propose de "décorer Madame Von der Layen", la présidente de la Commission européenne car "entre l'armement, le gaz de schiste et Pfizer, l'Europe est devenu le principal VRP des américains."

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez Journaliste RMC