RMC

Vers une abstention record

-

- - -

Le taux de participation pour le 1er tour des législatives se dimanche atteignait 48,31% à 17h. En 2007, ce taux pour le 1er tour était de 49,28% à la même heure.

Le taux de participation était en baisse dimanche en fin d'après-midi par rapport à 2007 au premier tour des élections législatives en France, laissant entrevoir une abstention record, un mois après la victoire de François Hollande à l'élection présidentielle. Le taux de participation était de 48,31% en France métropolitaine à 17h00 (15h00 GMT), contre 49,28% à la même heure lors des dernières législatives, en juin 2007, a annoncé le ministère de l'Intérieur.
Le taux d'abstention final pour ce premier tour est estimé à 40% par plusieurs instituts, en hausse de près d'un point par rapport à 2007, où il avait atteint un niveau record de 39,02% au premier tour en métropole. « On est sur une abstention croissante aux législatives depuis 1993, de 31,5% à 40% », a dit à Reuters Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop. « C'est un phénomène accéléré par l'inversion du calendrier électoral, les législatives perdent en intérêt pour les Français un mois après la présidentielle, qui reste l'élection pour laquelle ils se mobilisent ».

François Bayrou, le premier à voter

François Hollande a voté peu après 11h00 à Tulle, en Corrèze. Il devait rentrer à Paris dans l'après-midi pour suivre la soirée électorale à l'Elysée. Il reviendra à Tulle dimanche prochain pour voter pour le second tour. Son premier ministre Jean-Marc Ayrault a voté vers 12h15 à Nantes, où il brigue un sixième mandat de député.
Le président du MoDem François Bayrou, qui n'a obtenu que 9,13% des voix à la présidentielle et est menacé de perdre son siège dans les Pyrénées-Atlantiques, a été l'un des premiers à se rendre aux urnes, dès l'ouverture de son bureau de vote à Pau. Marine Le Pen et le socialiste Philippe Kemel, ont voté dans la matinée dans la très médiatisée 11e circonscription du Pas-de-Calais, où ils affrontent l'ancien candidat du Front de gauche à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon. Le président du Parti de gauche, qui a effectué une tournée des bureaux de vote de la circonscription, devait quant à lui voter par procuration à Paris.
Les bureaux de vote ont ouvert à 08h00 et fermeront à 18h00, 20h00 dans les grandes villes. Quarante-six millions de Français sont appelés aux urnes. Au total, 6.603 candidats sont en lice, dont 40% de femmes.

La rédaction avec Reuters