RMC

Pour Mélenchon, la gauche irait "au désastre" avec Strauss-Kahn

La présence du socialiste Dominique Strauss-Kahn au second tour de la présidentielle de 2012 en France serait un scénario catastrophe pour la gauche, estime Jean-Luc Mélenchon. /Photo prise le 18 septembre 2010/REUTERS/Gonzalo Fuentes

La présence du socialiste Dominique Strauss-Kahn au second tour de la présidentielle de 2012 en France serait un scénario catastrophe pour la gauche, estime Jean-Luc Mélenchon. /Photo prise le 18 septembre 2010/REUTERS/Gonzalo Fuentes - -

PARIS (Reuters) - La présence du socialiste Dominique Strauss-Kahn au second tour de la présidentielle de 2012 en France serait un scénario...

PARIS (Reuters) - La présence du socialiste Dominique Strauss-Kahn au second tour de la présidentielle de 2012 en France serait un scénario catastrophe pour la gauche, estime Jean-Luc Mélenchon dans un entretien publié samedi par le journal Le Monde.

Le probable candidat du Front de gauche, qui a fait du directeur général du Fonds monétaire international (FMI) sa cible privilégiée, brandit la menace d'un mauvais report des voix de ses électeurs sur Dominique Strauss-Kahn.

"Je mets en garde les socialistes: si au deuxième tour de la présidentielle, c'est Dominique Strauss-Kahn, on va au désastre", dit le président du Parti de gauche.

"Il incarne cette ligne qui a perdu la social-démocratie partout en Europe", ajoute Jean-Luc Mélenchon, qui a claqué la porte du Parti socialiste en novembre 2008 pour créer son propre parti.

"Il faut que le PS réalise que l'autre gauche représente entre 12 et 15% dans ce pays. En tout état de cause, si c'est Strauss-Kahn au second tour, quoi que je dise, mes électeurs ne suivront pas."

Patrick Vignal

REUTERS