RMC

Pourquoi le prix du jus d'orange va bientôt augmenter

-

- - CC/Flickr/melanie_ko

C'est l'incontournable sur petit déjeuner avec plus de 23 litres consommés par personnes et par an. Dès le mois d'octobre, il pourrait augmenter de 10 à 15 centimes. Les raisons sont multiples comme l'explique à RMC Emmanuel Vasseneix, président d'Unijus, l'interprofession des jus de fruits frais en France.

> Quelles sont les raisons de l'augmentation du prix du jus d'orange?

Emmanuel Vasseneix: Il y a 3 raisons. Il y a une première raison qui est la maladie des arbres. Depuis une dizaine d'années il y a la maladie que l'on appelle dragon jaune qui est un papillon qui va piquer l'arbre et qui va le faire mourir en injectant une bactérie à l'intérieur.

La deuxième raison est économique: aujourd'hui il y a les programmes immobiliers en Floride qui est le deuxième producteur de jus d'orange donc on abat les orangers pour construire.

La troisième raison est climatique: on a eu un très mauvais printemps au Brésil avec beaucoup de pluie, donc les floraisons ont été mauvaises et ont été détruites. Il y a eu aussi un phénomène El Niño qui est un phénomène de sécheresse, qui a fait que les oranges ne sont pas arrivées à maturité. Or le Brésil est le premier pays producteur au monde d'oranges destinées à faire des jus de fruit ou à base de concentré.

> Quelles sont les conséquences de tous ces phénomènes?

E.V.: La première conséquence, c'est une baisse de la production d'environ 25% des oranges destinées à faire du jus. Et derrière des prix qui sont annoncés en augmentation de plus de 30%, donc l'incidence devrait être assez forte sur les jus d'orange des consommateurs avec une hausse prévue entre 10 et 15 centimes d'euros au litre.

Il pourrait aussi y avoir des augmentations sur les jus multifruits aujourd'hui on a entre 40 et 60% de la consommation de jus de fruits qui va être impactée par cette hausse du jus d'orange.

> Le prix des oranges dites de table va-t-il être aussi impacté?

E.V.: Nous n'avons pas la certitude d'une hausse du prix des oranges de table parce que ces oranges proviennent essentiellement de l'Espagne, de la Tunisie ou du Maroc. Il est donc trop tôt pour dire qu'il y aura des conséquences.

Et les récoltes semblent bonnes dans ces pays-là donc il ne devrait pas y avoir de conséquences sur les oranges à manger, en tout cas pas dans les proportions que l'on connaît sur les oranges à jus.

P.B. avec Juliette de Noyelle