RMC

Qui est Lamine Diaby, apprenti boulanger, qui a obtenu son titre de séjour?

Le jeune apprenti boulanger guinéen, menacé d’expulsion, a obtenu mercredi son titre de séjour temporaire.

Lamine Diaby n’a pas une histoire très commune pour un apprenti boulanger de 18 ans. Lamine est né à Conakry en Guinée. Il n’a pas connu sa mère, et a été abandonné par son père.

À l’âge de 16 ans, il décide de quitter son pays dans l’espoir d’une vie meilleure. Il traverse alors le Mali, le Maroc, puis l’Espagne avant de s’installer en France, plus précisément, à Besançon. À son arrivée, il parle à peine français et ne connaît pas grand monde. Mais sa motivation est immense. Il débute alors des petits stages en boulangerie. C’est là qu’il rencontre son futur patron qui le prend sous son aile.

Et comme Lamine est doué, il lui offre un contrat d’apprentissage de deux ans dans sa boulangerie. Son parcours est sans faute. Assidu, travailleur, il apprend vite le métier Très bon élève, il finit major de sa promo de CAP cette année. Ses collègues décrivent un super élément.

Une pétition recueille plus de 20.000 signatures

Lui est discret. Concentré. Appliqué. Lamine a trouvé sa voie. Mais il y a un mois, tout s’arrête net. Il reçoit une obligation de quitter le territoire. La préfecture estime que ses documents d'identité ne sont pas authentiques. Retour à la case départ.

Lamine est dévasté "ça me fait vraiment mal, dit-il. La seule famille à qui je tiens maintenant, c’est mon patron". Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Une pétition est créée et recueille plus de 20.000 signatures. Et il faut croire que Lamine a une bonne étoile. Sa situation est réexaminée. Il obtient finalement une carte de séjour temporaire d’un an. Car son parcours est méritant.

Et ce n’est pas moi qui le dis. Mais le préfet du Doubs. Lamine est soulagé. Il a déjà repris le travail. Avec en-tête un nouvel objectif, poursuivre ses études. Et pourquoi pas tenter un jour le concours de meilleur ouvrier de France.

Margaux Bourdin avec Guillaume Descours