RMC

Rappelez-vous les lauréats 2010 et 2011 !

-

- - -

Vous vous demandez ce que sont devenues les entreprises lauréates des deux premières éditions des « Trophées PME Bougeons-Nous » ? Vous le saurez en écoutant les chroniques qui leur sont dédiées, tous les matins, du 20 au 31 août à 8h28 sur RMC! Parmi elles...
-
- © -

En 2011, Perceval décrochait un trophée dans la catégorie entreprise artisanale.

Cette coutellerie basée à Thiers a été reprise en 2005 par Yves Charles, ancien chef restaurateur. À l’époque, il n’y avait qu’un seul salarié ; en 2011 ils étaient 11 ; ils sont aujourd'hui 15, avec deux nouveaux emplois prévus d'ici à la fin de l'année.

Depuis l’édition des « Trophées PME Bougeons-Nous » 2011, le chiffre d’affaires est passé d'1 à 7 millions d’euros. Il faut dire qu’Yves Charles ne manque pas d’idées et d’innovations, il se lance désormais sur un marché prometteur, celui du couteau pour cuisiniers professionnels. C’est un marché qui est pourtant trusté par les Japonais, mais leurs couteaux ne répondraient pas aux normes françaises. Quant aux couteaux français homologués, ils ne coupent pas. D’où l’idée de se lancer sur ce marché en faisant des couteaux français homologués et surtout qui coupent véritablement ; de nombreux chefs français ont d'ailleurs déjà passé commande.

-
- © -

L’entreprise innovante 2010 était Pellenc Selective Technologies qui conçoit, produit et commercialise des machines de tri pour tous matériaux. Son cœur de métier : le recyclage - notamment des emballages ménagers et industriels.

Les technologies de l’optique qu’ils utilisent permettent de mieux séparer les matières, car elles "n’ont de valeurs que séparées, plus elles sont pures plus elles sont réutilisables" souligne le président Jean Jacques Nardin.

Depuis 2010, l'entreprise, qui continue son développement mondial, a créé 5 filiales, passant de 115 salariés à 140 aujourd’hui, pour un chiffre d’affaires quasiment stable, à 21 millions d’euros. 

Pellenc Selective Technologies subit elle aussi la crise mais poursuit ses efforts de recherche et développement avec le dépôt de nombreux brevets. Des efforts payants, puisqu'en 2012 la croissance est de retour et l’entreprise est toujours n°2 mondiale dans cette activité

Cliquez ici pour retrouver les chroniques en podcast

La Rédaction