RMC

Régionales: triangulaire indécise en Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez

Laurent Wauquiez - AFP

Dans certaines régions, l'issue du scrutin est très indécise, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes. Les Républicains arrivent en tête, devant le FN et le PS sortant. Mais les reports de voix et les fusions pourraient tout inverser dimanche prochain.

Bien malin celui qui pourra donner un vainqueur en Auvergne-Rhône-Alpes. Dimanche, Laurent Wauquiez (Les Républicains) a récolté 31,73%, devant le candidat FN Christophe Boudot (25,52%) et le PS Jean-Jack Queyranne, 23,93%

Cette semaine risque donc d'être éprouvante pour le Parti Socialiste en Auvergne- Rhône-Alpes. Car si le parti veut conserver la région, il va falloir fusionner avec deux listes d'extrême-gauche et convaincre les électeurs. Mais Jean-Jack Queyranne est confiant.

"Je rassemblerai les forces de gauche", affirme-t-il. "Tous ceux qui n’ont pas envie que notre région tombe entre les mains d’une aventure personnelle. Je suis un homme de conviction, de dialogue, un homme tolérant."

"La région peut être prenable pour le FN"

De son côté, Laurent Wauquiez peut l'emporter en comptant uniquement sur ses soutiens du premier tour. Les reports de voix ne font donc pas peur au candidat Les Républicains. "Vous nous aviez prévus plus bas, on est plus haut", a-t-il déclaré. "Vous aviez prévu le FN et le PS plus haut, ils sont plus bas. Je vous laisse les mathématiques, laissez-moi mes convictions."

Puis il y a le Front National, qui n'a jamais récolté autant de suffrages dans la région et qui ne compte pas s'arrêter là selon son candidat Christophe Boudot. "La région peut être prenable pour le Front national, et je compte bien la prendre", juge-t-il. "On se rend compte que les accords du premier tour ne vont pas tenir. Ce sont des gens soumis au chantage s’ils gagnent."

Gwenaël Windrestin