RMC

Salles de sport low-cost: et la qualité alors?

-

- - AFP

Les salles de sport low-cost continuent leur expansion. En proposant des formules défiant toute concurrence, ces salles séduisent les sportifs aux petits budgets. RMC s'est rendue dans une salle low-cost du 19e arrondissement de Paris.

Longtemps la salle de sport a été vue comme un lieu inaccessible aux petits budgets et aux moins sportifs. Ce temps semble révolu : les salles de sport low-cost, avec des abonnements modulables aux goûts de chacun, fleurissent depuis plusieurs années dans les grandes villes.

Des prix défiants souvent toute concurrence: jusqu'à 20 fois moins cher que dans certaines autres salles de sport. Ça peut aller de 250 euros par mois pour les salles plus chères à 10 euros pour les moins chères !

"Les gens ne passent pas des heures dans la salle"

Pour Marie-Anne Tessier, cofondatrice des salles de sport Néoness, ces salles répondent à une demande grandissante: "Les salles de sport à l'origine étaient adaptées aux personnes qui avaient envie de beaucoup pratiquer, d'être soit dans la performance, soit dans un entraînement plusieurs fois par semaine, mais si vous voulez juste faire une ou deux heures par semaine, c'est vraiment superflu. Les gens ne passent pas des heures et des heures dans la salle. Et rares sont ceux qui utilisent tous les services. C'était vraiment une demande de pouvoir faire une heure de tapis pour un prix raisonnable sans avoir à payer des prestations que l'on n'utilise pas".

Mais le prix n'empiète-t-il pas sur la qualité ? RMC s’est rendue dans une salle qui a ouvert, il y a à peine une semaine dans le 19ème à Paris. La salle propose des abonnements à des prix imbattables: entre 10 et 30 euros par mois.

En heures creuses: 10 euros par mois

Léo n’a pas hésité: "J'ai fait plusieurs comparaisons, ça allait jusqu'à 1000 euros l'année alors que là c'est 300 euros". L'abonnement qui défie toute concurrence c'est celui qui autorise l'accès à la salle en dehors des heures d'affluence: 10 euros par mois. Un compromis idéal pour Nathalie: "Je suis aide-soignante, donc les heures creuses c'est très bien pour moi". Question qualité, Marine sur son rameur, a l’air de s’y retrouver: "Ça se passe très bien, il n'y a personne, les machines sont toutes neuves, c'est agréable".

Mais pour arriver à un si bon rapport qualité prix, le centre a du faire des choix. De grandes salles pour accueillir plus de monde, pas de prêt de serviettes et pas de services haut de gamme, comme l’explique Jessane, coach pour la salle: "On ne propose pas de piscine, sauna, hammam mais les machines sont de qualité. On n'a vraiment rien à envie aux autres salles Et le concept séduit, une semaine après l’ouverture cette salle compte déjà 500 adhérents.

La rédaction avec MdF