RMC

Disparition des populations animales: "Si on veut protéger la nature, c'est pour protéger les hommes"

La présidente de WWF France Isabelle Autissier, invitée de Jean-Jacques Bourdin vendredi matin, a dressé un bilan effrayant de l'évolution des populations animales sur Terre. Selon une étude dévoilée par son ONG, 58% des animaux ont disparu de la surface terrestre en 42

"Les animaux sont importants pour nous, parce qu'on vit également de la biodiversité", a déclaré Isabelle Autissier, ajoutant: " La biodiversité est une sorte de mikado. Chaque espèce repose sur l'autre, pour ses proies, ses prédateurs. On est un peu tout en haut, donc si le mikado s'écroule, on risque de pas être très heureux"

Selon elle, "on commence à vivre à crédit sur la Terre" à partir du 8 août. "Si on continue comme ça, on va dans le mal-être, dans la misère collective, dans les déplacements de populations, vers des états de stress et peut-être de guerre", a-t-elle affirmé.

Pour enrayer ces mauvais chiffres, Isabelle Autissier propose de "favoriser des choses toutes simples", comme acheter des produits labellisés ou réduire sa consommation de viande bovine.

F. H.