RMC

"Il faut interdire la chasse, la réduire à quelques jours n'empêchera pas les accidents", plaide la candidate du parti animaliste à la présidentielle

-

- - -

La co-fondatrice du parti animaliste et candidate à la présidentielle Hélène Thouy, plaide pour l'interdiction pure et dure de la chasse.

Semaine sanglante. Le week-end a été marqué par un grave accident de chasse. Samedi, un automobiliste qui circulait sur une voie rapide entre Rennes et Nantes a été touché au cou par la balle d'un chasseur. Son pronostic vital est engagé. Un chasseur de 70 a été interpellé et placé en garde à vue. Jeudi, c'est un promeneur qui a été gravement blessé par un autre chasseur en Haute-Savoie.

Des drames qui relancent le débat sur une éventuelle régulation de la chasse à 5 mois de l'élection présidentielle. Car la chasse est un vrai sujet pour les Français et les candidats l'ont bien compris. Vendredi, c'est Yannick Jadot, l'eurodéputé EELV qui préconisait sur RMC l'interdiction de la chasse les week-ends et pendant les vacances scolaires:

"J'interdirai la chasse le weekend et pendant les vacances scolaires, je veux qu'on puisse se balader dans la nature. "Les trois quarts des personnes qui vivent dans la ruralité n'osent pas aller se promener le dimanche quand il y a des tirs de fusil, ce n'est pas normal", a-t-il assuré face à Jean-Jacques Bourdin, pointant du doigt Emmanuel Macron "sous influence des lobbies de la chasse".

"Il faut arrêter de nourrir les animaux pour les chasser ensuite"

Rebelote ce lundi après un nouveau drame. C'est cette fois la plus confidentielle candidate du Parti animaliste qui a plaidé pour l'interdiction pure et dure de la chasse: "La chasse génère de la violence gratuite sur les animaux. C'est aussi un problème d'insécurité avec des incidents qui se multiplient. Il faut interdire la chasse parce-que la réduire à quelques jours n'empêchera pas les accidents" a plaidé Hélène Thouy, co-présidente et co-fondatrice du Parti Animaliste, candidate à l'élection présidentielle.

Et pas besoin de chasseur pour réguler sans élevage pour la chasse: "Il y a des dispositions dans le code de l'environnement pour permettre la régulation et ces dispositifs ne sont jamais mis en œuvre. Il faut arrêter de nourrir les animaux pour les chasser ensuite. La prolifération vient d'abord du fait qu'il y a des lâchers irréguliers de la part des chasseurs", croit-elle savoir.

"Ma première mesure en tant que présidente de la République serait de mette fin à l'élevage indu et intensif et réduire drastiquement la production et la consommation de viande à hauteur de 50%", prévient Hélène Thouy.

>> A LIRE AUSSI - Accident de chasse en Bretagne: "Le tireur a respecté toutes les règles de sécurité, c'est la faute à pas de chance", assure Willy Schraen

Guillaume Dussourt