RMC

Canicule – Le samu social vient en aide aux SDF: "C'est insupportable, ils ne se sentent pas bien"

En pleine canicule, les SDF sont parmi les plus vulnérables.

En pleine canicule, les SDF sont parmi les plus vulnérables. - Matthieu Alexandre - AFP

Une grande partie de la France est en vigilance canicule. Pour venir en aide aux SDF, confrontés directement à la chaleur, le samu social de Paris accueille chaque jour une centaine de personnes. Douche, accès à l'eau, ils peuvent ainsi se rafraîchir pour mieux supporter les fortes températures.

Dans la rue, les SDF sont en première ligne face à la canicule. Peu d'endroits climatisés leur sont ouverts et prendre une douche est forcément compliqué. Au milieu du jardin du samu social de Paris, un brumisateur leur permet déjà de se rafraîchir. A quelques mètres, des bouteilles d'eau s'accumulent. Célia, 22 ans qui vit dans le bois de Vincennes en avait grand besoin. La veille, la jeune femme a failli faire un malaise à cause de la chaleur.

"Je me suis dirigée direct vers les boissons parce que j'avais vraiment trop soif. On est vite parti à la doute. Pendant une demi heure on est resté sous l'eau froide. Là on est bien", se réjouit Célia. 

Avec plus de 35 degrés sur la capitale et un épisode de canicule qui devrait encore durer quelques jours, Mamadou, animateur au samu social voient arriver des personnes sans abri épuisées.

"C'est insupportable pour la plupart d'entre eux. On en a souvent qui demandent à voir le médecin parce qu'ils ne se sentent pas bien. On leur demande de se reposer, de circuler le moins possible", explique-t-il. 

"La première demande, c'est un grand besoin d'hygiène"

Lors de leur arrivée, les personnes à la rue ont des demandes toutes simples mais qui leur sont difficilement accessibles.

"La première des demandes c'est surtout un grand besoin d'hygiène, indique Brigitte Lucas, responsable de l'hospice Saint-Michel, l'un des accueils de jour du samu social de Paris. Une douche, mais aussi laver ses vêtements, pouvoir se changer, pouvoir se rafraîchir aussi. On distribue aussi beaucoup d'eau."

Le Samu social leur donne aussi des brochures bien utiles, avec des informations pratiques pour accéder à la fraîcheur. "Dans ma petite brochure, ils marquent où il y a des fontaines d'eau accessibles tous les jours H24", apprécie Estelle. Car même trouver de l'eau est parfois compliqué.

"Il y a des cafés qui font des histoires pour donner de l'eau quand on leur demande de remplir une bouteille. Peut-être qu'ils ne veulent pas qu'on rentre dans leur café parce qu'on est SDF, je ne sais pas", regrette-t-elle.

Mais Estelle a aussi reçu de façon spontanée quelques bouteilles d'eau de passants alors qu'elle faisait la manche. L'épisode de fortes chaleurs doit encore durer jusqu'à la fin de la semaine.

C. B avec Claire Checcaglini