RMC

Pillages à Saint-Martin: "Ma maison est tombée, il faut bien que je me débrouille"

Cinq jours après le passage d'Irma, des pillages ont toujours lieu sur l'île de Saint-Martin. Reportage sur place de nos envoyés spéciaux, Céline Martelet et Benoît Ballet.

Au lendemain du passage de l'ouragan Irma, les scènes de pillage se sont multipliées à Saint-Martin. Certains habitants n'hésitent plus à aller se servir dans les commerces dévastés.

A l'étage de ce qui était une droguerie il y a quelques jours, des femmes fouillent partout. Elles sont une dizaine à remplir leurs sacs, leurs paniers. En quelques secondes, elles récupèrent au sol tout ce qui est possible d'utiliser encore: des cintres, des couches. "Ma maison est tombée, je n'ai plus rien, alors qu'est-ce que je peux faire, il faut bien que je me débrouille", justifie Olivia habitante de Sandy-Ground, un des quartiers les plus pauvres de Saint-Martin et un des plus touchés par l'ouragan.

Maria repart, elle, avec des pochettes en plastique et un jeu de cartes: "Je n'ai pas volé, ce n'est pas moi qui ai cassé la boutique. Elle est cassée depuis plusieurs jours, c'est facile de qualifier quelque chose de vol, mais il y a des circonstances aussi".

"Ça me touche parce que si ça commence comme ça, dans une semaine ça va être quoi?"

Très recherchés dans cette droguerie, des rideaux. Kayla n'en revient pas: "Du lait, je peux comprendre, mais pourquoi des rideaux? Quand tu n'as pas de toit, pourquoi tu as besoin de rideaux? Ça me touche parce que si ça commence comme ça, dans une semaine ça va être quoi?"

Pendant notre reportage, quatre gendarmes sont intervenus, ils sont restés cinq minutes, aucune interpellation, ils ont juste demandé à ces femmes de sortir des magasins.

La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, s'est voulue rassurante ce lundi matin sur BFMTV. Interrogée depuis la Guadeloupe, elle a assuré que "les pillages se sont arrêtés même s'il peut y avoir encore quelques vols et il y en aura toujours" sur l'île des Antilles dévastée à 95%.

Céline Martelet et Benoît Ballet (avec P.B.)