RMC

Moins de taxes, délais pour les impôts: les mesures du gouvernement pour les sinistrés des incendies

Le gouvernement a dévoilé une batterie de mesures pour venir en aide aux sinistrés des incendies qui ont ravagé le pays cet été notamment. L'exécutif veut permettre aux ménages de pays plus tard leurs impôts et certains pourraient être exemptés de taxe d'habitation et de taxe foncière.

Plus de 60.000 hectares ont brûlé depuis le début de l'année en France. Un record depuis 2006. C'est dans ce contexte que le ministre des comptes publics Gabriel Attal a annoncé la mise en place lundi dans les colonnes du Dauphiné Libéré d'une aide fiscale aux entreprises et aux ménages sinistrés durant l'été.

"Une sorte d'amortisseur fiscal" via une "Cellule incendie" avec trois mesures pour les ménages touchés par les incendies. En premier lieu, les sinistrés auront la possibilité de payer plus tard les impôts sur le revenu. Un délai supplémentaire pourra être demandé jusqu'à mi-septembre.

Vers une baisse des prix de location?

Il sera également possible de bénéficier d’une suspension de la taxe foncière et de la taxe d'habitation pour les habitants dont les logements sont sinistrés, interdits d'accès ou d'occupation par un arrêté de péril.

Enfin, troisième mesure : au cas par cas, une potentielle baisse des prix de location, en fonction des dégâts.

Des mesures pour les professionnels

Les entreprises comme des restaurants ou des campings auront elles aussi droit à des reports de paiement de leurs impôts, que ce soit l'impôt sur les sociétés ou la taxe sur les salaires.

Au cas par cas, les travailleurs indépendants pourront eux bénéficier d'une subvention financière de l'URSSAF. Ces aides seront opérationnelles au plus tard à partir du début de semaine prochaine, en contactant le numéro habituel des impôts.

Paul Barcelonne (avec G.D)