RMC

"Personne ne l'a abandonné!": l'émotion du maître de Billy, coincé 5 jours dans une canalisation

Le chien, coincé depuis mercredi, dans un tuyau qui passe sous le canal de Bourgogne, est "vivant" et "chez le vétérinaire". Mike, son maître, a fondu en larmes en retrouvant l'animal.

Il était coincé depuis 6 jours. Billy, petit chien aux allures de fox terrier, était "parti chasser le ragondin" avant de se coincer dans une buse passant sous le canal de Bourgogne, à Saint-Usage, en Côte-d'Or . Il a finalement retrouvé la liberté mardi après-midi après plusieurs tentatives de sauvetage, dont certaines jugées dangereuses.

Après un bref passage chez le vétérinaire, Billy va déjà mieux. Son propriétaire, Mike un Anglais, se dit soulagé et reconnaissant. Il ne cachait pas son émotion au micro de RMC:

"C'est fantastique, Billy est de retour! Il a quelques blessures sur la truffe, quelques kilos en moins, mais il va bien. Je suis si reconnaissant envers tous ces gens engagés dans les recherches: personne ne l'a abandonné!" 

"Si ça avait été un enfant..."

Coincé depuis mercredi dans une galerie sous le canal de Bourgogne, l'animal a suscité une vive polémique, notamment sur les réseaux sociaux, opposant défenseurs des animaux et préfecture de Côte-d'Or. Ce sont donc des bénévoles, sur le terrain, qui ont sauvé le chien.

La préfecture avait indiqué le danger de l'opération et refusait de prendre la responsabilité d'envoyer des spéléologues dans les souterrains face à des risques d'effondrements. Une décision source de polémique avec certains défenseurs des animaux mais qui n'interdisait pas "une démarche volontaire" des spéléologues. Ceux-ci se sont rendus sur les lieux lundi pour tenter de trouver ce fox-terrier âgé de 13 ans.

Des caméras engagées lundi soir n'ont pas permis de repérer l'animal, que son propriétaire britannique n'entendait plus aboyer. Mais mardi après-midi, près d'un trou repéré en surface, quelques coups de pelle ont suffi pour extirper "Billy" de la galerie. 

Les associations de défenses des animaux présentent sur place se sont indignées, à l'image de Laure, membre de l'association "l'Arche d'Emy":

"Si ça avait été un enfant, une personne, je pense que les services de l'Etat auraient engagé de plus gros moyens. Billy a été relégué au second plan. Je ne vois pas pourquoi ce n'est 'qu'un chien', au niveau des texte de lois, il est dit qu'humains et animaux sont sur le même pied d'égalité".

Une affaire de sauvetage qui a fait beaucoup de bruit: des personnalités telles que l'humoriste Rémi Gaillard et Julien Courbet, l'animateur, étaient montées au créneau suite à la décision du préfet.

Anaïs Castagna et Xavier Allain (avec AFP)