RMC

Sécheresse: situation "sans précédent" en Haute-Savoie pour les cours d'eau

Sécheresse: situation "sans précédent" en Haute-Savoie pour les cours d'eau

Sécheresse: situation "sans précédent" en Haute-Savoie pour les cours d'eau - Wikimédia

Le secrétaire général de la préfecture de Haute-Savoie a alerté sur le niveau des cours d'eau dans le département. Huit bassins sur neuf sont en alerte sécheresse renforcée.

Le niveau des cours d'eau de Haute-Savoie est "extrêmement bas pour la saison" en raison de la sécheresse, a alerté lundi le secrétaire général de la préfecture Thomas Fauconnier, selon qui la situation est "sans précédent".

Huit des neuf bassins versants du département sont en alerte sécheresse renforcée depuis le 19 juillet dernier. La faiblesse de la ressource en eau est due à "un historique de faibles précipitations au cours de l'automne, plus en amont dans l'année", précise-t-il. Le département est par ailleurs encore placé en vigilance orange canicule par Météo France lundi.

Des mesures de restriction de l'usage de l'eau ont déjà été prises dans le département concernant le lavage des véhicules, le remplissage des piscines privées ou encore l'arrosage des jardins. Les activités industrielles et commerciales, elles, sont tenues de réduire de moitié leur consommation.

L'Office français de la biodiversité (OFB) a réalisé plus de 45 journées de contrôle des gros consommateurs (collectivités, golfs, grandes entreprises, exploitations agricoles...), qui se sont soldées par plusieurs dizaines de rappels de la réglementation et sept procédures judiciaires.

Cela n'a pas empêché la situation de "s'aggraver" au cours de l'été. "J'appelle l'ensemble des usagers de l'eau, nous tous, professionnels comme particuliers, à réfléchir sur leur consommation et à trouver les moyens d'en avoir une consommation la plus raisonnée possible", a plaidé Thomas Fauconnier, lors d'un point presse à Alby-sur-Chéran.

Cette commune d'environ 2600 habitants, traversée par la rivière le Chéran, est aux premières loges: "Nous sommes fin juillet et nous vivons une situation que l'on a d'habitude de voir vers le 15 août mais avec des étiages qui ne sont pas aussi sévères", observe son maire, Jean-Claude Martin.

Un hiver avec très peu de neige

L'impact est important pour les milieux naturels. "Plusieurs ruisseaux sont à sec et les truites sont sur le dos" dans de nombreux endroits, témoigne Yohann Tranchant, président du Syndicat mixte interdépartemental d'aménagement du Chéran (Smiac).

Ce bassin versant devrait être prochainement placé en situation de "crise", le niveau de gravité maximum en matière de sécheresse, a indiqué la préfecture. Des interdictions totales entreront alors en vigueur pour certains usages de l'eau.

L'enneigement l'hiver dernier dans les Alpes du Nord a été le plus faible depuis 1976 et les vagues de chaleur successives ont aggravé la situation, selon les météorologistes. Une grande partie des départements de l'Isère et de la Drôme a été classée la semaine dernière au niveau "crise sécheresse".

La rédaction avec AFP