RMC

Seine-Denis: les habitants de l'immeuble évacué toujours en attente de relogement

-

- - AFP

Les habitants évacués lors de l'assaut à Saint-Denis mercredi dernier sont toujours en attente de relogement. Ils dorment pour l'instant dans un gymnase de la ville.

A Saint-Denis, cinq jours après l'assaut donné contre les terroristes réfugiés dans un appartement en plein centre-ville, les habitants de l'immeuble évacué sont toujours dans l'attente d'un relogement. 70 personnes, dont 28 enfants, dorment depuis mercredi dans le gymnase de la ville, celui du collège municipal Elsa Triolet.

Les habitants sont partis dans la précipitation, au beau milieu de la nuit. Certains n'ont pas pu prendre de vêtements de rechange, ou ont dû laisser leurs animaux de compagnie dans leur appartement. Pour tous, l'attente est pesante.

Comme ses voisins, Sabrine, qui vivait sous l'appartement des suspects, ne supporte plus de vivre dans un gymnase sans savoir quand elle pourra le quitter: "C'est collectif, on n'a pas l'habitude. On n'a pas d'intimité, ce n'est pas chez nous, on ne se sent pas à l'aise".

Un relogement "dans les 15 jours"

La municipalité a reçu hier l'appui de la préfecture de Seine-Saint-Denis pour accélérer le processus de relogement. Stéphane Peu, maire adjoint de Saint-Denis, se veut rassurant: "Nous avons eu le préfet de région au téléphone, il nous a promis que tout le monde serait relogé dans les 15 jours. Nous avons une réunion lundi matin en préfecture de Seine-Saint-Denis pour mettre ne place les modalités de relogement de ces personnes.

Pas suffisant pour Sabrine. Elle veut plus que des mots: "Ça ne me rassure pas. On veut un papier qui nous prouve qu'on aura un logement. On veut essayer de revivre tranquillement".

Dans le gymnase, 4 bénévoles de la Croix-Rouge se relaient en permanence pour rendre l'attente d'un nouveau logement plus supportable.

La rédaction avec Benoît Ballet