RMC

30% des Français qui ont le droit au RSA n'en font pas la demande

Emmanuel Macron dévoile jeudi le plan de lutte contre la pauvreté qui peine à reculer, notamment en faveur des enfants et des adolescents. Parmi les objectifs de ce plan: "repenser les minimas sociaux" comme le RSA, une aide que certaines personnes ne réclament pas.

Emmanuel Macron dévoile jeudi un plan très attendu de lutte contre la pauvreté, d'un montant de 8 milliards d'euros sur quatre ans, espérant lancer ainsi une nouvelle phase du quinquennat davantage axée sur le social.

Le chef de l'Etat entend avec ce plan "enrayer les inégalités de destin qui se perpétuent de génération en génération" et permettre aux gens de "sortir de la pauvreté".

Le gouvernement souhaite ainsi simplifier les démarches pour mieux accompagner les bénéficiaires et lutter contre le "non recours": autrement dit les minimas sociaux qui ne sont pas réclamés par ceux qui pourraient les percevoir. Par exemple, 30% des Français qui ont le droit au RSA n'en font pas la demande. 

A Marseille, RMC a rencontré Naïma qui a appris récemment que son mari, sans emploi, aurait dû percevoir un complément de revenus chaque mois de la part de la CAF… qu’il n’a jamais réclamé. "Ca fait trois ans qu'il avait le droit à 60-70 euros. Et je ne le savais pas. Pourtant, 70 euros, ça paie une facture et ça soulage toute une famille". 

Des cas comme celui-ci, Mathieu Trigon en voit beaucoup: dans le cadre de son association, La Maison de service au public, l’une des missions est justement d’aider à percevoir ses droits sociaux. 

"Des gens qui ne demandent pas leurs droits, il y en a beaucoup. Ca concerne absolument tous les domaines et tous les services publics. Il y a plusieurs raisons à cela: la complexité du système administratif, la maîtrise de la langue, et de plus en plus, le problème de la dématérialisation des services, est qu'il faut se débrouiller avec Internet. Tout une partie du public qui a de grandes difficultés, pour qui s'est un obstacle, en plus".

Depuis l'année passée, l'Etat a mis à disposition des Français un simulateur en lignes afin d'évaluer les droits à 28 aides sociales, "en moins de 7 minutes" via le site mes-aides.gouv.fr.

Lionel Dian avec XA