RMC

88% des Français rejettent une candidature de Hollande: "Du jamais vu"

Près de 9 Français sur 10 ne veulent pas voir François Hollande se représenter à la présidentielle de 2017, selon un sondage Elabe pour BFMTV. Un refus massif jamais vu dans l'histoire de la Ve République.

Bernard Sananès, président de l’institut de sondage Elabe, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin, ce jeudi sur RMC.

  • 88% des Français rejettent la candidature de François Hollande en 2017

"C'est du jamais vu. Avec Nicolas Sarkozy en 2011, quand on posait cette même question à son sujet, on n'avait jamais moins de 30%. Et puis quand on regarde ce sondage en détail, il y a deux chiffres encore plus terribles: le premier, c'est qu'il y a 2/3 des sympathisants socialistes qui ne souhaitent pas que leur président de la République soit candidat. Le deuxième, c'est que quand on posait la même question il y a un an, en octobre 2015, il y avait 19% des Français qui souhaitaient qu'Hollande soit candidat. Ils ne sont plus que 12%. Ça veut dire qu'il n'y a aucun effet de re-mobilisation autour de François Hollande".

  • Où est le "ça va mieux"?

"Le 'ça va mieux', en tout cas, il n'est pas dans l'économie. Parce que quand on a posé dans ce sondage la question sur le bilan économique, on voit bien que c'est ce bilan économique qui cristallise le mécontentement à l'égard de François Hollande et de l'exécutif. Ils sont, dans les mêmes proportions, neuf sur dix à trouver que ce bilan est négatif. Comme si les améliorations dont parle le président de la République, et qui semblent quand même réelles, seraient trop légères, et en tout cas pas perçues par les Français. Ils pensent que ça va peut-être un tout petit peu moins mal, mais ils ne pensent pas, en tout cas, que 'ça va mieux'".

  • Quelle crédibilité les Français accordent-ils au chef de l'Etat?

"Quand on interroge les Français sur le bilan de Hollande sur la menace terroriste et la défense des valeurs de la République, là aussi, le bilan est jugé négatif, à peu près pour les deux tiers. Mais - c'est important dans la perspective du discours que va faire François Hollande [ce jeudi] - sur ces sujets-là, la gauche se remobilise autour de lui. Et on voit que là, il y a à gauche, pour six sympathisants de gauche sur dix, que dans la lutte contre la menace terroriste et dans la défense des valeurs de la République, que François Hollande fait le job".

  • Est-ce que dès lors le chef de l'Etat a une chance de renverser la vapeur?

"Il y a deux problèmes quand même pour François Hollande. Les deux tiers des Français pensent que ce sont les préoccupations économiques qui feront leur choix à l'élection présidentielle. Et le deuxième, c'est une question plus large : est-ce que François Hollande est encore audible? Est-ce que les Français n'ont pas finalement déjà tourné la page? Il n'y a pas de détestation de François Hollande. Est-ce que les Français ne se disent pas qu'il n'est déjà plus président de la République?"

C. P.