RMC

A Nice, SOS Médecins refuse d'intervenir dans le quartier des Moulins après la violente agression d'une médecin

Les médecins réclament une protection pour intervenir dans ce quartier sensible de la ville de Nice après l'agression de leur collègue.

SOS Médecins ne veut plus intervenir dans le quartier des Moulins à Nice. Jeudi dernier, Pauline Foti, une médecin de 37 ans, a été violemment agressée et dépouillée par des jeunes dans ce quartier sensible. Elle s’en était sortie avec plusieurs côtes fêlées, une entorse au genou et des ecchymoses sur le corps et le visage. Difficile pour Pauline Foti, d’oublier son agression jeudi dernier par trois jeunes.

"Le premier est arrivé, il m’a attrapé au niveau du thorax et de la taille et les deux autres m’ont attrapé les deux bras et m’ont arraché les bijoux et le sac à main et le matériel médical. C’est la police qui est venue me chercher parce que j’étais vraiment en état de choc, je n’arrivais même pas à conduire", raconte-t-elle. 

Selon Pauline, ce n’est pas son statut de médecin qui est la cause de l’agression. Malgré tout, elle refuse de retourner dans les quartiers sensibles de Nice sans protection. "Il faut pouvoir être accompagné d’au moins un policier armé, peut-être même un chien. Mais moi là, retourner seule avec un bouton d’alerte, ce ne sera pas suffisant", prévient la médecin. 

Inquiétude des habitants

SOS médecin refuse désormais d’envoyer du personnel. Pour les habitants du quartier comme Marjorie, c’est la double peine.

"J’ai trois enfants, imaginons qu'il leur arrive un truc grave, je fais comment si je ne peux pas les transporter et s’ils ne viennent pas ? Mais je comprends quand même qu’ils n’aient plus envie de venir. Ca pénalise tout le quartier du coup", affirme l’habitante. 

Comme solution, les médiateurs de l’association Adam propose d’accompagner les médecins lors de leur intervention. D’autres propositions seront étudiées aujourd’hui en préfecture. 

Kelly Vargin avec Guillaume Descours