RMC

Débat Hollande-Sarkozy : les réactions

-

- - -

Les politiques de chaque camp ont regardé avec attention le débat télévisé entre Nicolas Sarkozy et François Hollande mercredi soir. «Exceptionnel», «flou», «agressif», «mauvais»... Voici un florilège des réactions politiques d'après-débat.

Dans le déluge de réactions politiques qui a suivi le débat télévisé entre François Hollande et Nicolas Sarkozy mercredi soir, c’est Martine Aubry qui décroche la palme de l’enthousiasme et du superlatif. Pour la première secrétaire du Parti socialiste, Hollande a été tout simplement « exceptionnel ! » « Ce débat a montré ce que sera sa présidence : un cap et des priorités claires, des réponses précises… », a-t-elle ajouté. Hollande grand vainqueur du débat pour les socialistes. Le porte-parole du PS Benoît Hamon estime qu’il a « psychologiquement dominé » son rival. « Tous les indécis vont se décider pour Hollande dimanche » assure de son côté Ségolène Royal après la prestation de son ancien compagnon.

« Hollande promet tout à tout le monde »

On n’a évidemment pas vu le même débat du côté de l’UMP. Pour Frédéric Lefebvre, secrétaire d'Etat chargé de l'artisanat et du commerce, « on a eu un président de la République, Nicolas Sarkozy, très pédagogue et maitrisant parfaitement ses dossiers. Alors qu’Hollande a voulu gommer cette image de mollesse que lui donne même ses amis, en essayant d'être dans l'attaque et dans l'agressivité permanente ». Agressif Hollande ? Surtout flou et très dépensier selon Nadine Morano, secrétaire d'Etat chargée de l'apprentissage et de la formation professionnelle. Pour elle, « Hollande était dans la posture de la facilité : il promet tout à tout le monde. On bloque le prix de l'essence, on augmente l'allocation de rentrée scolaire, on crée des places de profs supplémentaires. Bref, on dépense, on dépense, on dépense… Surtout il ne dit jamais comment ».

« Sarkozy a été très mauvais, Hollande l'a bien scotché »

Nicolas Sarkozy qui ne trouve grâce qu’aux yeux de l’UMP. Même le Front National a préféré Hollande. « Très objectivement, Hollande a donné de lui une image différente de celle qu’attendait les observateurs, a estimé ce jeudi matin sur RMC/BFMTV Marine Le Pen. En terme de posture il a rempli son rôle. Sarkozy voulait "exploser" son adversaire, ça n’a pas été le cas et puis il n’a pas été clair. On ne sait plus sur quel positionnement il est ».
Quant au leader du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, il a trouvé Sarkozy « très mauvais. Rabâchant, ne terminant pas ses arguments. A mesure que le débat avançait, Hollande l'a bien scotché et l'autre a passé son temps à gigoter et à se débattre. C'était à la fin assez pitoyable ».

La Rédaction