RMC

Après le CP, place au dédoublement des classes de CE1: "Le bénéfice pour les enfants est reconnu"

La rentrée, c'est dans moins d'une semaine. Parmi les nouveautés: le dédoublement des classes de CP et CE1 en REP et REP +. A Beauvais, dans l'Oise, 11 écoles ont dû s'adapter à ces dédoublements.

La rentrée, c'est dans moins d'une semaine maintenant. Un an après le dédoublement des classes de CP en REP et REP +, les CE1 des REP + aussi passent à 12 élèves cette rentrée. Si la première phase de la réforme "CP 100 % de réussite" est un succès, sa mise en place nécessite souvent de gros chantiers, comme l'a constaté RMC à Beauvais, dans l'Oise. 11 écoles de la ville ont dû s'adapter à ces dédoublements. Illustration à l'Ecole élémentaire Philippe Cousteau où 6 classes ont été dédoublés. Il a fallu notamment monter des cloisons dans les salles de classes. Les travaux d'aménagement ont coûté la bagatelle de 123.800 euros. "On a pris dans toutes les enveloppes pour pouvoir mener à terme ce projet", explique Cécile Parage, adjointe au maire de Beauvais en charge des affaires scolaires. Elle l'assure: "Le bénéfice pour les enfants est reconnu".

Une institutrice: "Je suis ravie"

Lucile Colland, une des institutrices concernées par le dédoublement des classes de CE1 n'y voit elle aussi que du positif. "Je suis ravie et je suis pressée de tester ce système-là. Ça va permettre de faire des petits ateliers pour travailler". Elle plaide d'ailleurs pour que le système soit généralisé, même en dehors des REP. Sauf que l’opération peut s'avérer compliquée. Certains établissements concernés ont dû avoir recours à des préfabriqués voire de simples paravents pour assurer ces dédoublements.

P. G. avec Sophie Paolini