RMC

Enseignante agressée par des élèves de primaire: "Le nombre d'élèves par établissement influe sur leur comportement"

RMC
À Colomiers près de Toulouse, une enseignante d'école primaire a été frappée par trois élèves. Les parents d'élèves font état de "grandes tensions" et d'un trop grand nombre d'élèves au sein de l'école

Le lundi 19 mars dernier, une enseignante d'une école élémentaire de Colomiers près de Toulouse, a été violentée pendant la récréation. Selon une parent d'élève élue, l'institutrice "était en train de reprendre un élève, et deux autres élèves sont venus soit disant pour défendre leur camarade".

Ils ont tous les trois frappé la maîtresse à coups de poing dans le dos et le torse. Un événement rare selon le rectorat. Mais d'autres parents d'élèves font état de grandes tensions qui virent parfois à l'altercation physique avec les encadrants.

"Crises de violence"

"Ce sont des élèves qui ont des difficultés de comportement, qui rentrent dans des crises de violence, qui tapent sur tout ce qui bouge, crient, n’écoutent pas les enseignants. Ce sont des comportements qui sont très étonnants chez des élèves de cet âge-là", assure Mathilde Sœur, représentante des parents d’élèves de l’école élémentaire Jean Zay de Toulouse.

"L’explication qu’on a, c’est l’explosion du nombre d'élèves dans l’établissement. Nous on appelle ça des ‘usines à élèves’. Le nombre d’élèves influe énormément sur leur comportement", assure-t-elle.

Bourdin Direct (avec G.D.)