RMC

Les salaires des profs français sous la moyenne des pays de l'OCDE

Les profs français moins bien payés que la moyenne des pays de l'OCDE. C’est ce que détaille le rapport "Regards sur l’éducation" de l'OCDE publié mardi.

Les salaires des enseignants français sont en-deçà de la moyenne des pays de l'OCDE en 2018, même si un rattrapage s'observe en fin de carrière, souligne mardi le rapport annuel "Regards sur l'éducation".

Si l'on tient compte des primes et du paiement des heures supplémentaires, le salaire effectif des enseignants entre 25 et 64 ans était toutefois légèrement supérieur en 2017 à la moyenne de l'OCDE, sauf pour les profs de l'élémentaire, qui n'ont que peu de primes.

"Un manque de considération"

Après 15 ans d'ancienneté, Julien, professeur de mathématiques dans un collège classé en réseau d'éducation prioritaire à Marseille, touche 2118 euros net par mois:

"Si je compare avec mes parents qui étaient profs et qui sont maintenant à la retraite, ils avaient un pouvoir d'achat qui est sans comparaison avec le mien. C'est quelque chose de dévalorisant, c'est un manque de considération et ça participe à la crise du recrutement et quelque part à un mal-être enseignant".

Un manque de reconnaissance d’autant qu’à niveau d’étude équivalent:

"A titre de comparaison, un cadre de la fonction publique, à niveau de qualification égale touche 900 euros de plus qu'un enseignant. Et en Europe, c'est encore plus flagrant. Un enseignant allemand touche en moyenne 56% de plus qu'un enseignant français. L'acte d'enseigner n'est pas un acte anodin, c'est du service public d'éducation et ça il faut que ce soit rémunéré".

Les syndicats enseignants demandent aujourd’hui notamment un dégel du point d’indice des fonctionnaires et une revalorisation de leurs primes

Lionel Dian