RMC

Le voile de la présidente de l'UNEF à la Sorbonne fait polémique

#MAGNIEN - L'intervention télévisée d'une représentante de l'Unef voilée a déclenché une polémique parmi des défenseurs de la laïcité comme le Printemps républicain. Au nom de cette même laïcité, le syndicat a pris la défense de sa militante.

Elle s'appelle Maryam Pougetoux, présidente de l'Unef à l'Université Paris 4 et ce samedi, elle est apparue voilée au JT de M6 pour évoquer les blocages dans les facs. L'image de cette syndicaliste étudiante voilée a été rapidement partagée sur internet notamment par Laurent Bouvet, fondateur du printemps Républicain, mouvement de défense de la laïcité. À ses yeux, cette image "montrerait que la convergence des luttes est bien entamée à l'Unef". 

Rapidement des milliers de commentaires sont postés pour dénoncer une prétendue infiltration du syndicat par des personnes proches des Frères Musulmans. Pour le socialiste Julien Dray, co-fondateur de l'Unef: "La direction du syndicat qui accepte cette jeune femme comme dirigeante souille tout notre combat dans les universités. Bien des membres de l'Unef doit être effarés".

"Une chasse aux sorcières"

À l'inverse, plusieurs voix militantes se sont élevées notamment celle de Rokhaya Diallo, journaliste, pour prendre la défense de Maryam Pougetoux. Elle dénonce une forme de "chasse aux sorcières sur fond d'islamophobie". 

Dans un communiqué, l'Unef parle d'appel à la haine sur les réseaux sociaux de la part de personnalités politiques et publiques. Un débat qui occupe les militants pendant des jours et des jours sur les réseaux sociaux.

B.M avec Bourdin Direct