RMC

Les ONG "complices des passeurs"? SOS Méditerranée révoltée par les propos de Christophe Castaner

RMC
Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a estimé vendredi que les ONG chargées de secourir les migrants en méditerranée "ont pu se faire complices" des passeurs, les appelant à "avoir une attitude responsable".

Les ONG chargées de secourir les migrants en Méditerranée sont-elles en lien avec les passeurs? C'est ce qu'a laissé entendre Christophe Castaner vendredi lors de la conférence de presse finale des ministres de l'Intérieur du G7 à Paris.

Selon lui, ces ONG "ont pu se faire complices" des passeurs, il affirme également que certaines organisations sont "en contact téléphonique avec des passeurs".

"Un discours récurrent de criminalisation des ONG de sauvetage"

Des propos qui rappellent ceux d'Emmanuel Macron en juin 2018, à l'époque au sujet du navire humanitaire Lifeline: "à la fin, on fait le jeu des passeurs en réduisant le coût du passage pour les passeurs. C’est d’un cynisme terrible".

Si Christophe Castaner a néanmoins précisé que ces ONG jouaient un rôle essentiel pour apporter de l'aide aux migrants", Florence Lasalle, directrice adjointe de SOS Méditerranée, trouve cette sortie médiatique inadmissible.

"Nous récusons ces propos qui sont tout à fait diffamatoires. Il n'y a aucun contact téléphonique établi avec les passeurs. Donc on est sur ce discours récurrent de criminalisation des ONG de sauvetage. On a toujours fait preuve d'énormément de transparence puisqu'à bord de l'Aquarius il y avait même un site internet qui expliquait minute par minute ce qu'il se passait dans le bateau."
Claire Checcaglini (avec James Abbott)