RMC

Marine Pen veut interdire les signes religieux ostentatoires: "Des paroles qui attisent la haine"

Marine Le Pen souhaite faire interdire les signes religieux ostentatoires dans l'espace public. Elle est intervenue en direct ce lundi dans Bourdin Direct, pour réaffirmer cette proposition annoncée dimanche dans "BFM Politique". Pour François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France, "ce n'est pas sérieux".

Plus de voile, ni de kippa dans la rue. C'est la proposition avancée ce dimanche par Marine Le Pen. La présidente du Front national veut interdire a précisé son propos ce lundi matin dans Bourdin Direct:

"Il ne s'agit pas pour moi d'interdire les signes religieux mais les signes ostentatoires. Il s'agit d'élargir la loi qui a été votée et qui est appliquée dans les écoles notamment. Confronter à une montée en puissance et à une forte pression de l'islam politique qui se sert des femmes et du voile pour avancer leurs propositions.

Je crois qu'il est temps d'élargir cette loi de 2004 pour nous permettre au nom de la laïcité d'interdire les signes ostentatoires de religion. Ce qui permettra de les interdire dans les entreprises car elles sont confrontées à une montée en puissance des revendications communautaristes sans que la loi ne leur permette d'y répondre.

La religion est devenue un sujet parce qu'elle a été prise en otage par des gens qui aujourd'hui utilisent la religion à des visées politiques et cherchent à faire pression pour que les lois de la république cèdent devant la mise en œuvre de lois religieuses".

Une proposition qui scandalise François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France et invité de Jean-Jacques Bourdin ce lundi matin:

"Ce n'est pas sérieux. L'espace public est précisément l'endroit où peut s'exprimer la liberté de conscience, la liberté de sa religion, d'être religieux ou pas.

La liberté de religion doit être défendue y compris dans ces manifestations de ports de signes religieux. Ces choses-là sont suffisamment sérieuses pour qu'on y fasse attention.

Cet appel au sacrifice est étrange, je ne comprends pas cette obsession chez Marine Le Pen, ce n'est pas sérieux. Nous sommes dans un pays de liberté. La plupart des pays d'Europe vivent une laïcité apaisée il ne faut pas mettre de l'huile sur le feu. Ce sont des paroles qui peuvent diviser, attiser la haine.

Il faut cesser d'humilier l'islam qui vit un drame terrible depuis quelques années. Il est confondu avec la violence et le fanatisme de Daesh. Il ne s'agit pas de promouvoir cet amalgame dans la parole politique".

P.B. avec JJB.