RMC

Mère à 40 ans ou plus: "C'est une nouvelle vie, un nouveau départ"

TEMOIGNAGE - Selon une étude de l'Insee publiée ce jeudi, un bébé sur 20 né en 2015 a une mère âgée de 40 ans ou plus. C'est deux fois plus qu'il y a 20 ans. Rencontre avec Rose, mère d'une petite fille de 4 ans et demi qu'elle a eu, à 44 ans, avec son second compagnon.

Parmi les près de 800.000 bébés nés en France en 2015, un sur vingt avait une mère âgée de 40 ans ou plus, comme en 1948, montre une étude de l'Insee publiée jeudi. Cette tendance est due à une augmentation de la fécondité des femmes de 40-49 ans (nombre d'enfants par femme) depuis 1984. En 2015, on comptait 9 enfants pour 1.000 femmes de cette tranche d'âge, comparé à moins de 3 enfants entre 1978 et 1983. La fécondité à des âges avancés reste cependant inférieure à son niveau du début des années 1950 (11-12 enfants pour 1.000 femmes).

Mais cette tendance est aussi due à deux facteurs sociétaux : le développement de la carrière professionnelle des femmes repousse l'âge auquel elles ont leur premier enfant, et les familles recomposées. C'est le cas par exemple pour Rose, mère d'une petite fille de 4 ans et demi qu'elle a eu, à 44 ans, avec son second compagnon. Et cet enfant c'est aussi une nouvelle famille pour eux. "Je me suis demandée comment on allait l'appeler. Peut-être 'Miraculée' car faire un enfant à cet âge-là…, confie-t-elle. Souvent les médecins se trompent en disant qu'il ne faut pas essayer parce que l'on est âgé, que ce n'est pas la peine…"

"Je n'ai pas fait la même chose qu'avec la première"

Malgré son âge, Rose a très bien vécu sa deuxième grossesse. Elle a décidé de ne pas se poser trop de questions. "Au contraire, pour moi, c'est comme si j'avais 20 ans, assure-t-elle. C'est une nouvelle vie à deux, un nouveau départ. Et effectivement, je n'ai pas fait la même chose qu'avec la première. C’est-à-dire que, comme ce n'était pas tout nouveau, je ne me suis pas autant accaparée de mon enfant. C'était plus pour le papa en fait".

Et des femmes comme Rose qui tombent enceinte après 40 ans le gynécologue François Olivennes en voit de plus en plus souvent. "Elles se consacrent à leur travail avec l'idée que si elles sont enceintes elles seront pénalisées, analyse-t-il. Mais les gens ont aussi envie de vivre sans enfant plus qu'avant pour être 'tranquille'. Ils font donc un enfant plus tard. Mais de façon naturelle, une femme de 40 ans qui a des rapports réguliers pendant un an a environ 40% de chances de concevoir un enfant". Mais, au-delà de 45 ans, il s'agit de grossesses issues de techniques de procréation médicalement assistées.

M.R avec Pierre Gallaccio