RMC

Notre-Dame: trois mois après l'incendie, où en sont les travaux?

RMC
Depuis le 15 avril, la cathédrale parisienne est devenue un vaste chantier. Et pourtant, l'urgence reste de sécuriser le site.

C'était il y a 3 mois jour pour jour: l'incendie de Notre-Dame de Paris. Au lendemain du feu, Emmanuel Macron fixait un objectif : reconstruire, en 5 ans. Mais il y a un mois, le ministre de la culture Franck Riester avouait que les travaux ne seraient pas "forcément" finis "dans 5 ans pile". Le ministre précisait également qu'il existait toujours "un risque que la cathédrale s'effondre". 

Car l'urgence reste, toujours et encore, la sécurisation du site. Une centaine de personnes est mobilisée chaque jour au chevet de cette vieille dame malmenée. Pour l'instant, les personnes autorisées sur le chantier ne peuvent circuler que dans les bas-côtés de la cathédrale. Impossible d'accéder au choeur, au transept, ni à la nef. Ce sont donc des robots qui se chargent de déblayer, d'enlever les gravats.

La voûte, elle, menace toujours de s'effondrer. Les équipes vont donc installer un plancher au dessus et en dessous. 

Reste enfin à démonter l'échafaudage de la flèche, car elle était en rénovation avant de brûler. Une étape très délicate.

Cette sécurisation devrait donc durer jusqu'à l'automne. Ce n'est qu'ensuite que l'architecte en chef pourra intervenir, faire un diagnostic pour enfin pouvoir commencer la restauration. 

Louise Bernard et Xavier Allain