RMC

Regroupement familial: la (très) longue attente de Lauraine et Kevin pour se retrouver à Dijon

RMC S'ENGAGE POUR VOUS - Kevin, un jeune Congolais de 28 ans qui vit et travaille en France souhaite faire venir sa femme dans le cadre du regroupement familial. Sauf que le visa, dernière démarche administrative, n'est toujours pas arrivé.

Une si longue attente... RMC a été touché par l'histoire de Lauraine et Kevin. Ce dernier est un jeune électricien de 28 ans à Dijon. Mais son épouse, Lauraine, vit en République démocratique du Congo. Pour qu'elle puisse le rejoindre en France, il a lancé une procédure de regroupement familial.

S'il a obtenu le feu vert de toutes les administrations, il y a plusieurs mois, Lauraine, elle, ne peut pas quitter la RDC sans un visa. Or, depuis des mois, le couple reste sans nouvelle de l'ambassade de France à Kinshasa. Après avoir vérifié que le dossier était bien complet, nous avons directement contacté le consultat de France pour en savoir plus sur cette situation. Et quelques heures après, Lauraine a reçu un appel: elle a été convoquée le lendemain au consultat, et elle a obtenu un visa d'un an.

Évidemment, Kevin était fou de joie: il lui a réservé un billet d'avion immédiatement et Lauraine est arrivée en France samedi soir.

Mais reste une question: est-ce normal que ce genre de procédure prenne autant de temps? 

Selon la Cimade, une association qui vient en aide aux réfugiés, ainsi qu'une avocate spécialisée dans ce type de dossiers: oui, pour obtenir un titre de séjour au motif d'une regroupement familial, c'est long, parfois très long.

Pourtant, légalement, à partir du moment où le préfet donne son feu vert, on doit obtenir le titre de séjour sous 2 mois maximum. Sauf que dans les faits, on parle de plusieurs mois, voire plusieurs années. En cause, notamment, le sous-effectif des services de l'Etat en charge de ces demandes.

Marie Dupin avec Anne-Lyvia Tollinchi et Benoît Ballet (avec X.A.)