RMC

Saint-Valentin: savez-vous d'où viennent les roses que vous allez offrir?

Il y a, bien sûr, le 14 février. Mais il y a aussi... le 13 février qui est la fête des amants. Et visiblement, ça rapporte gros.

C'est évidemment le cadeau le plus répandu pour la Saint-Valentin. 

Près de 600.000 roses vendues en France chaque année, dont un quart au moment de la Saint-Valentin. Et parmi elles, 1 sur 5 vient du Kenya, mais aussi d’Ethiopie ou d’Equateur.

Ce pays est d'ailleurs une référence: de haute taille, jusqu'à 90 cm de haut, arborant des boutons aux pétales abondants et colorés, des feuilles d'un vert brillant, les roses équatoriennes sont considérées comme les plus belles du monde. Trois semaines avant la Saint-Valentin, les pépinières entrent en effervescence pour emballer les roses, qui poussent au-dessus des 3.000 m d'altitude.

Parmi les modèles les plus prisés ces dernières années: la "Deep Purple" de couleur pourpre, la "Red Paris" au rouge intense, mais aussi la "Toffee", une rose couleur chocolat, la "Pink Eye" et "Red Eye" dont des "tentacules" vertes poussent en leur coeur. Sans oublier des roses "arc-en-ciel" très prisées, cette fois, par les amoureux chinois.

En réalité, très peu sont encore produites en France. Et elles sont beaucoup plus chères: 6 euros la tige contre seulement 20 centimes pour les étrangères.

Ces dernières sont réfrigérées, acheminées par avion et vendues sur le marché d’Amsterdam avant d’être distribuées partout en Europe. Pas très vertes finalement ces fleurs.

Matthieu Rouault avec Xavier Allain