RMC

A quoi s'attendre pour la prolongation de l'état d'urgence sanitaire?

Le gouvernement présente ce samedi en conseil des ministres son projet de prolongation de l'état d'urgence sanitaire.

Un conseil des ministres extraordinaire ce samedi matin à 11h30 à l'Elysée autour du président Emmanuel Macron. Le gouvernement va notamment présenter son projet de loi de prorogation de l'état d'urgence sanitaire en vigueur depuis le 24 mars.

Un texte qui va inclure et préciser les nouvelles mesures annoncées pour organiser le déconfinement notamment l'interdiction de se déplacer dans un rayon de plus de 100km autour de son domicile et le port du masque obligatoire dans les transports.

Des amendes dans les transports pour non-port du masque?

RMC a pu consulter une première version du texte. Premier article du texte: la prolongation pour une durée de deux mois à compter du 24 mai de l'état d'urgence sanitaire. Jusqu'au 24 juillet donc.

Le gouvernement devrait ensuite autoriser le personnel des sociétés de transports à verbaliser les usagers en cas de non port du masque à partir du 11 mai. Une amende probablement autour de 135 euros.

Abandonnée en revanche la mise à l'isolement forcée en cas de contamination

Des dispositions vont également être prises pour restreindre les déplacements au delà des 100 km autour de son domicile. Quel dispositif pour quelles sanctions?

Ce texte doit encadrer la mise en place des fameuses brigades censées repérées les cas contacts autour d'un malade. Mais aussi le recueil et la conservation des données pour la future application Stop Covid.

Abandonnée en revanche la mise à l'isolement forcée en cas de contamination. Matignon fait marche arrière. L'entourage du Premier ministre dit finalement vouloir miser sur la responsabilité et de civisme des Français.

Ce projet de loi sera examiné ensuite lundi, d’abord au Sénat, et mardi à l’Assemblée nationale selon plusieurs sources parlementaires.

Pierrick Bonno (avec J.A.)