RMC

Activités sportives des enfants à la rentrée: pourquoi c'est important

Pour la rentrée, la Fédération Française de Cardiologie lance une campagne de sensibilisation sur les méfaits de la sédentarité chez les enfants.

"C’est la rentrée, pensez à bouger": voilà le message d'alerte de la Fédération Française de Cardiologie, qui lance aujourd'hui une campagne de sensibilisation sur les méfaits de la sédentarité chez les enfants. En cause: en 40 ans, les 9-16 ans ont perdu 25% de leur capacités physiques.

Pour certains, dans les rues de Paris, le programme de la rentrée s’annonce chargé, entre du "Street Jazz, du foot, du rugby ou de la danse classique"... 

Si la tentation des écrans est grande, pour Nadia, mère de trois enfants, le sport est une priorité: "C'est un sorte d'équilibre. Transpirer c'est très bon, c'est nécessaire pour évacuer le surplus"... 

Frédérique, maman de deux petits garçons, préfère, elle, de son coté leur laisser le choix: "Je leur fait essayer pour voir s'ils accrochent mais je ne les forcent pas".

Une espérance de vie en bonne santé passera par une activité physique régulière". La sédentarité des enfants peuvent avoir de lourdes conséquences sur leur santé d’adulte, alerte le docteur Patrick Assyag, cardiologue à Paris: "De plus en plus, on voit des infarctus du myocarde tôt. Antérieurement, on les voyaient à 60-70 ans ; aujourd'hui, c'est entre 40 et 50 ans. En fait, il faut avoir une activité physique: aller à pied ou en vélo à l'école..."

A peine 30 minutes de marche quotidienne diminue le risque d’infarctus de 20%. 

Sophie Paolini & X.A