RMC

Ça fait débat: êtes-vous addict aux écrans?

L'addiction aux écrans, est une des questions au cœur des états généraux des nouvelles régulations du numérique, une série de consultation que vient de lancer le gouvernement et qui doit aboutir en début d'année prochaine à des propositions.

Les chiffres sont impressionnants. 20% des Français jettent un coup d'œil à leur portable moins de 5 minutes après le réveil.

A la maison ou au travail, l'addiction aux écrans touche de plus en plus de monde, 5% des adolescents ont un comportement pathologique vis à vis de leur console ou de leur tablette, mais plus étonnant, les 35/50 ans passent encore plus de temps que les jeunes sur leur portable, près de 7h par semaine.

"Ça peut être dangereux pour le développement de leurs enfants"

La mairie d'Angers n'a pas attendu le gouvernement pour lancer une grande campagne de sensibilisation avec des affiches placardées partout, sur lesquelles il est inscrit: "de zéro à trois ans: zéro écran". Pour Caroline Fel, adjointe à l'enfance et à l'éducation, il y a urgence.

"C’est une très bonne chose que le gouvernement s’occupe de cette question là. On avait remarqué depuis plusieurs années, une grosse augmentation des comportements plus difficiles. Plus d’agressivité, moins de capacité de concentration. Là, on est sur une campagne de prévention sanitaire, qu’on a décidé de mettre en place à Angers, pour informer les parents que de 0 à 3 ans, qu'un enfant a mieux à faire que de passer du temps devant un écran. On a mis 40 ans à prévenir les parents que le tabagisme passif c’était dangereux pour leurs enfants. On ne va peut-être pas attendre 40 ans à prévenir les parents que rester seul devant un écran trop longtemps ça peut être dangereux pour le développement de leurs enfants".

Le gouvernement souhaite donc rédiger une "feuille de route" qu'il présentera à ses partenaires européens l'année prochaine. Pour le moment, aucune piste n'a filtré.

Bourdin Direct