RMC

Coronavirus: résultats contradictoires sur le possible traitement "Remdesivir"

Le médicament du laboratoire américain Gilead est au coeur de deux études... qui disent l'inverse.

L'espoir. Mais flou. Quatre mois après le début de l'épidémie de Covid-19, le gouvernement américain a créé l'espoir mercredi en rapportant qu'un médicament naguère développé contre Ebola, le remdesivir, semblait avoir prise sur le nouveau coronavirus, et avait accéléré de plusieurs jours le rétablissement des cas les plus graves dans un grand essai clinique.

Le laboratoire américain Gilead a annoncé mercredi que le remdesivir, un de ses médicaments avait montré des résultats "positifs" chez des malades du Covid-19 dans le cadre d'un essai clinique contre placebo, mené en partenariat avec les Instituts de santé américains (NIH) sur 800 malades du Covid-19. Cependant, une étude chinoise publiée par la revue médicale Lancet estime que le remdesivir de Gilead n'a "pas de bénéfice clinique significatif" contre le Covid-19.

Ce médicament antiviral a montré un effet "clair" dans le traitement du coronavirus, a affirmé mercredi le Dr Anthony Fauci, épidémiologiste et conseiller du président Donald Trump. Ce médicament expérimental a accéléré de 31% le temps de rétablissement des malades du Covid-19 lors de cet essai clinique, selon des résultats préliminaires communiqués mercredi.

Comparés aux malades ayant reçu un placebo, les patients traités avec le remdesivir, molécule du laboratoire Gilead, ont guéri en 11 jours (temps médian) au lieu de 15 jours, selon un communiqué des NIH.

Bien que contesté, c'est à ce jour la percée thérapeutique la plus notable contre le coronavirus, même si des experts préviennent que les résultats entiers n'ont pas encore été publiés. Si de multiples traitements sont testés dans les hôpitaux du monde entier, aucun n'a encore prouvé son efficacité dans un essai aussi grand et aussi rigoureux, avec placebo. Aucun vaccin n'existera avant la fin 2020 au plus tôt.

Une nouvelle qui ravive l'espoir: les Etats-Unis ont enregistré au cours des dernières 24 heures plus de 2.500 décès supplémentaires liés au nouveau coronavirus, selon le comptage mercredi de l'université Johns Hopkins, qui fait référence. Après deux jours de ralentissement dimanche et lundi, ce nouveau bond (+2.502 exactement) porte le bilan américain à 60.853 morts au total depuis le début de la pandémie, selon les chiffres actualisés en continu de l'université. 

La rédaction de RMC (avec AFP)