RMC

Covid-19: faut-il vacciner les femmes enceintes en priorité?

Des praticiens se disent grandement favorables à la vaccination de leurs patientes, notamment après 35 ans, avec ou sans comorbidité.

Faut-il considérer les femmes enceintes comme population à risque face au coronavirus. Les patientes enceintes positives au coronavirus sont de plus en plus nombreuses. C'est ce que constate dans son service Jacky Nizard, gynécologue obstétricien à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

“La semaine d’avant, on était quasiment à 10% des femmes qui accouchées qui étaient positives à l’accouchement. On a tous les jours deux patients qui sont en réanimation sans être sous coma artificiel. C’est une constante en ce moment et ça dure depuis deux semaines”, assure-t-il.

Une femme enceinte n'a pas plus de risques de développer une forme symptomatique de la maladie rassure le médecin. 

Plus de chances d'être hospitalisée

Mais si les symptômes se déclarent, elle a 2 à 5 fois plus de chances d'être hospitalisée. Il faut donc vacciner les femmes enceintes au maximum, selon Olivier Picone, membre du collège national des gynécologues obstétriciens.

“De toute évidence elles ont un risque plus important d’aller en soin intensif et d’avoir besoin d’une ventilation invasive plus agressive qui peut aller jusqu’à la nécessité d’induire une prématurité. Donc la femme enceinte, ce n’est pas un adulte comme les autres. Il y a plus de risques et maintenant, c’est prouvé et il faut en tenir compte dans les politiques de vaccination”, appuie-t-il.

Selon le médecin, la vaccination ne présente pas de risque pour le bébé.

Juliette Pietraszewki avec Guillaume Descours