RMC

Covid-19: la situation se dégrade à Paris qui pourrait passer en zone d'alerte maximale

Si les indicateurs se confirment dans les jours qui viennent, ils devraient entraîner le passage de Paris en zone d'alerte maximale.

Les indicateurs à Paris se dégradent et atteignent des niveaux qui pourraient faire basculer la capitale dans la zone d'alerte maximale, comme dans les Bouches-du-Rhône et en Guadeloupe. Pour passer en zone d'alerte maximale, il faut remplir trois critères. Le premier d'entre eux est le taux d'incidence, c'est le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants, il doit dépasser 250, or désormais à Paris il est supérieur à 259.

Deuxième critère, ce même taux d'incidence chez les personnes âgées doit être supérieur à 100, il est supérieur à Paris et s'élève à 132 chez les 60-69 ans.

Réponse jeudi lors du point hebdomadaire d'Olivier Véran ?

Enfin le dernier critère est régional, il s'agit de la part des lits de réanimation occupés par des patients Covid-19. Le seuil est fixé à 30%, il vient d'être dépassé en Île-de-France et se situe à plus de 32%. En comparaison à Marseille, il est bien supérieur encore et s'établit à 51%.

En théorie donc, à Paris les trois critères qui justifient le passage en zone d'alerte maximale sont désormais remplis. Cela pourrait entraîner la fermeture des bars et restaurants comme à Marseille. Mais le ministère de la Santé attend des données confirmées sur 7 jours avant de se prononcer, peut-être ce jeudi lors du point hebdomadaire d'Olivier Véran.

Aurélia Manoli (avec Guillaume Dussourt)