RMC

Covid-19: RMC a pu joindre un patient contaminé et qui suit le traitement à base de chloroquine

DOCUMENT RMC - Un traitement qui selon l’institut marseillais aurait déjà permis de supprimer la charge virale et donc de soigner 75% des 24 patients qui ont fait l’objet d’un essai clinique.

Qu'importe les doutes de certains experts, l'Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée Infection de Marseille a décidé de traiter désormais tous les patients atteints de Covid-19 avec un dérivé de la chloroquine.

François David, 59 ans, atteint de COVID-19, subit 39 de fièvre mardi dernier. Hospitalisé à l’IHU de Marseille, il suit le traitement à base de Chloroquine.

“Le traitement en lui-même, j’ai deux cachets matin, midi et soir. Au bout de cinq jours ça va mieux. J’ai cette fièvre qui va tomber, je pense. Tous les matins, il y a une infirmière qui vient et qui me met un gros coton-tige au fond de la narine pour détecter le virus. Ils m’ont tenu au courant en me disant que ça avait bien baissé. Ca diminue et ça va soigner. J’ai beaucoup d’espoir”, indique ce patient. 

Le professeur Philippe Brouqui, directeur médical de l’IHU de Marseille, annonce que désormais tous les patients soignés à l’institut bénéficieront de ce même traitement.

“Dans le cas de ce médicament, la chloroquine, le fait qu’il soit très efficace a pu être démontré avec un petit nombre de malades. C’est quelque chose que certains méthodologistes critiquent mais c’est la réalité. Compte tenu des résultats, il n’est pas éthique pour nous de ne pas proposer ce médicament à nos patients”, assure-t-il.

Le ministre de la Santé veut attendre encore 15 jours pour avoir des résultats consolidés sur l'efficacité de ce traitement.

Lionel Dian avec Guillaume Descours