RMC

Derniers jours de vacances: beaucoup redoutent une rentrée plus stressante que d'habitude

RMC
Les vacanciers profitent de leurs derniers jours de congès en cette fin de mois d'août, avec une crise sanitaire et sociale qui reste dans les esprits.

C’est déjà l’heure des retours de vacances. Les routes risquent d’être chargées ce week-end, Bison Futé voit rouge samedi dans le sens des retours sur toute la France. Et dans le flux des voyageurs, un petit arrière-gout de tristesse. Après une parenthèse d’insouciance, beaucoup redoutent une rentrée plus stressante que d’habitude… 

Au camping de la Cité à Carcassonne, Joël et Véronique, gardien d’immeuble et agent d’entretien dans les Alpes-Maritimes, finissent leurs vacances dans quelques jours. Ils redoutent un peu de reprendre le travail dans un contexte sanitaire et social compliqué.

"Je rentrerai avec un peu plus de... (il cherche ses mots) pas vraiment de l’angoisse, mais avec beaucoup de recul. Je ne sais pas ce qui va m’attendre. On verra bien. Faut bien profiter des vacances, bien se reposer, se vider la tête, parce que quand on va rentrer faudra y aller plein pot"

Un peu plus loin dans les allées, Priscilla, son mari et ses deux enfants venus du Var vont profiter de la piscine, l’un des derniers petits plaisirs avant la reprise ce mardi après 15 jours de vacances. Un peu plus stressée que d’habitude, la mère de famille n’en reste pas moins philosophe.

"Il fallait qu’on fasse un break je pense pour repartir plus fort. Pour être prêts, pour anticiper plus ou moins la nouvelle rentrée. Moi pour ma part, ils n’ont pas repris l’école donc c’est la réelle rentrée, mais on est à fond et voilà! Il faut y aller de toute façon! Il faut travailler pour pouvoir se payer des vacances!"

Pas question de déprimer pour Jonathan. Ce maçon de 33 ans est plutôt content de retrouver ses collègues après deux semaines de vacances.

"Non, honnêtement j’ai hâte de ré-attaquer lundi, et ça me chagrine pas plus que ça. Le côté Covid-19, je m’en fiche un peu. Et puis j’aime mon taf donc j’ai envie d’y aller"

Jonathan qui compte bien profiter encore un peu des joies du camping avant de reprendre la route de Toulouse.

Estelle Henry (avec J.A.)