RMC

EN VIDÉO - Un avion de ligne transformé en service de réanimation: évacuation aux Antilles en plein Covid-19

De nouveaux renforts de soignants vont être envoyés vendredi en Guadeloupe et en Martinique, d'où une dizaine de malades devraient être évacués vers la métropole dans les prochains jours.

De nouveaux renforts de soignants vont être envoyés vendredi en Guadeloupe et en Martinique, d'où une dizaine de malades devraient être évacués vers la métropole dans les prochains jours, a indiqué mercredi le ministère de la Santé. 

Le pont aérien se poursuit pour soulager les hôpitaux antillais saturés par les cas de Covid-19. Comme ce vol d'Air Caraïbes, qui était attendu jeudi matin à Paris, avec à son bord huit malades du Covid. Des malades en détresse respiratoire évacué en urgence de l'hôpital de Point-à-Pitre en Guadeloupe, complètement saturé en raison de la saturation des lits. 

Sièges abaissés pour fixer les brancards, l'airbus A350 se transforme peu à peu en service de réanimation volant. Pour que les patients supportent au mieux ces transferts, le plan de vol a été modifié afin d'éviter les turbulences.

Parmi ces huit patients, aucun n'est vacciné, à l'image de tous les malades atteints du Covid en réanimation en Guadeloupe. Sur l'île, près de 25% des personnes ont reçu une première dose contre 70% en métropole.

Au CHU de Guadeloupe, 40% des lits sont désormais occupés par des patients Covid-19, et la morgue est saturée, a indiqué mercredi Gérard Cotellon, le directeur général du CHU. Les 46 lits de réanimation ouverts sont occupés et les urgences enregistrent jusqu'à 80 passages par jour, pour le Covid uniquement. 

Entre le 9 et le 15 août, la Guadeloupe a enregistré 7.276 nouveaux cas. Côté vaccination, 32% des Guadeloupéens de plus de 18 ans ont reçu une première injection, quand seulement 20,9% ont un parcours vaccinal complet. 

La rédaction de RMC avec AFP