RMC

"Expliquez-nous": qu'est-ce qu'a annoncé Edouard Philippe pour la phase 2 du déconfinement ?

RMC
Le déconfinement s'accélère. Il entre mardi prochain dans sa phase deux, avec de moins en moins de restriction.

Dès mardi prochain, les Français vont retrouver une totale liberté de circuler. C’était la principale surprise des annonces d’Edouard Philippe jeudi. L’interdiction de circuler au-delà de 100 kilomètres de chez soi est tout simplement levée. On pensait que les 100 kilomètres allaient passer à 200 ou à 300. Mais non, c’est le retour au droit de circuler partout en France sans avoir à justifier quoi que ce soit. 

Et c’est la fin d’une parenthèse qui aura duré deux mois et demi. Deux mois et demi de fortes restrictions à notre liberté de nous déplacer. C’était une première dans l’histoire de France en temps de paix. Et ca se termine enfin. 

On retrouve même le droit de se rendre à l'étranger. Edouard Philippe a eu un peu de mal à l’admettre jeudi, parce qu’il préférerait que nous passions nos vacances en France pour des raisons économiques, mais la réalité c’est que si un pays accepte les Français, par exemple l’Italie à partir de mercredi prochain, rien ne nous empêche de nous y rendre librement et d’en revenir sans difficulté. 

Pareil pour les pays qui n’ont jamais fermé leurs frontières comme la Suède, et où on peut se rendre dès maintenant. Et pour les autres pays européens, la réouverture sera effective le 15 juin. Bref on retrouve le droit de bouger.

De nombreuses autres interdictions vont être levées mardi, surtout dans les départements verts. Ces départements qui sont désormais 91 sur 101. C’est-à-dire toute la France sauf les 8 départements d’Iles de France, la Guyane et Mayotte. Sur 67 millions de Français, 55 vivent en zone verte, et 12 millions en zone Orange. 

Concrètement, dès mardi en zone verte, c’est la réouverture des restaurants et des bars. Des théâtres, des musées, de toutes les plages, des piscines, des campings, des salles de sport et des gymnases. Mais aussi des parcs de loisirs et pas seulement le Puys du Fou. 

Et en zone orange, qu’est ce qui se passe ? 

Il y a aussi des ouvertures. Les parcs et jardins, dés demain matin. Les musées dès mardi, ou plutôt mercredi parce que les musées sont fermés le mardi. Mais pour le reste, piscines, salle de sport, théâtres, la zone orange aura trois semaines de retard. C’est-à-dire que tout devrait ouvrir le 22 juin et non le 2. 

Et pour les bars et les restaurants, c’est une demi-mesure. Ils peuvent rouvrir dès mardi, mais uniquement en terrasse. Pas de service à l'intérieur en Île-de-France pendant au moins trois semaines de plus. Il y a beaucoup d’établissements qui ne vont donc pas pouvoir rouvrir faute d’une terrasse suffisamment grande. 

Et pour les écoles, collèges et lycées ?

Alors pour les écoles primaires, le ministre de l'Éducation nationale espère arriver très vite à 100% des écoles ouvertes. Pour les collèges, en zone verte dès la semaine prochaine, les cours reprennent pour toutes les classes de la 6eme à la 3eme. En zone orange, les 4eme et les 3eme reste encore à la maison.

Pour les lycées ouverture possible dès la semaine prochaine en zone verte, pas de réouverture en zone orange sauf pour les lycées professionnels. 

En réalité au lycée, le troisième trimestre est fichu. On est à 4 semaines des vacances, il n’y aura pas d'épreuve du bac, pas même l’oral de Français en première. On va surtout demander aux professeurs de faire des entretiens individuels avec leurs élèves.

Finalement, qu’est-ce qui reste interdit ? Les sports collectifs et de contacts. Pas de foot, pas de basket, de rugby, ou de judo… Les stades restent fermés. Les boites de nuits aussi. Et on n’a pas de dates pour une réouverture. Les rassemblements de plus de 10 personnes dans l’espace public sont toujours interdits. Mais chez vous, vous avez le droit de faire une fête avec plus de 10 personnes. Par exemple, si vous vous mariez. Parce que les mariages reprennent aussi. Les cinémas restent fermés, mais on connaît la date de réouverture : ce sera le 22 juin dans toute la France. 

Enfin, “mon principal adversaire”, a dit Edouard Philippe, ce sont les grands rassemblements. Donc pas de grand concert, pas de festival de plus de 5000 personnes au moins jusqu’au 22 juin, mais peut être même pour plus longtemps. 

Qu’est-ce qu’on aura le droit de faire sur la plage cet été? 

Les plages rouvrent toutes dès mardi, à la mer, au bord des lacs et des plans d’eau. Le maire n’a plus besoin de demander l’autorisation au préfet. Mais que devient cette règle qui disait que les plages devaient être dynamiques. On avait le droit de marcher, pas de bronzer. Et bien, il n’en a plus été question, donc on peut imaginer que l’on a retrouvé le droit de se coucher sur sa serviette. 

Les images des policiers sur la plage qui demandaient au gens de ne pas s'asseoir, resteront pour moi une des images symboles de cette période un peu folle qui se termine. Et qu’on ne va pas regretter.

Nicolas Poincaré