RMC

Faut-il rendre gratuites les autoroutes cet été?

La proposition de la président de la région d'Occitanie de rendre les autoroutes gratuites n'a pour l'instant pas convaincu le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

Après huit semaines de confinement, les Français ne peuvent pas se rendre à plus de 100 kilomètres de chez eux. Si la mesure doit être levée à l'occasion de la période estivale pour leur permettre de partir en vacances sur le territoire national, auront-ils les moyens de se déplacer ? Pour éviter toute vacance avortée pour raison financière et afin de relancer le secteur touristique grandement affecté par l'épidémie de covid-19, la présidente de la région Occitanie Carole Delga (PS), propose de rendre les autoroutes gratuites.

Une proposition qui ne semble pas faire des émules du côté de l'exécutif: "Si Madame Delga veut rembourser le niveau de péage aux sociétés concessionnaires en Occitanie, qu’elle rentre en contact avec les sociétés concernés. Je comprends que cette décision est politique mais sur le plan contractuel elle est inopérante", lui a répondu le Secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

Mais cette initiative n'est "pas si absurde" pour Maxime Lledo qui estime que les sociétés d'autoroutes devraient également participer à l'effort:

"Cela fait des mois qu’on nous dit que les Français doivent faire des efforts. Pourquoi les sociétés d’autoroutes ne seraient pas exemptes de ces efforts-là. On ne demande pas la gratuité à vie. Cela peut être un signe d’encouragement pour les familles alors que les sociétés d’autoroutes ont énormément augmenté leurs profits ces dernières années, notamment en diminuant le personnel", a-t-il estimé ce jeudi matin sur le plateau des "Grandes Gueules".

"Le droit doit se mettre au service de l'intérêt général"

Problème, les sociétés d'autoroutes qui exploitent le réseau et en tirent les bénéfices sont liés avec l'Etat par des contrats négociés il y a plusieurs dizaines d'année. Pas de quoi décourager Carole Delga qui invité dans les "Grandes Gueules", a réitéré son appel à la gratuité sur RMC: "C’est une proposition pour la France et les Français, pour soutenir l’emploi dans l’hôtellerie et la restauration. Ce serait pour les mois de juillet-aout. Il faudrait se mettre autour de la table avec les sociétés d’autoroutes qui ont une très bonne santé financière alors que l’économie française est très affaiblie notamment dans le secteur touristique", a-t-elle martelé.

"La gratuité des péages, est une mesure très simple à mettre en place. La France est dans une situation exceptionnelle, nous n'avons jamais connu ça depuis la guerre. Et dans ce cas-là, le droit doit se mettre au service de l'intérêt général", conclu Carole Delga.
G.D.