RMC

L'OMS prévient: "Ne vous trompez pas, le coronavirus nous accompagnera pendant longtemps"

RMC
L'Organisation mondiale de la Santé appelle à la plus grande prudence au moment où les mesures de confinement sont progressivement allégées dans certains pays.

Si vous imaginiez que le 11 mai, la vie allait reprendre comme avant, c'est loupé. Le nouveau coronavirus, contre lequel des essais de vaccins sont en cours, n'est pas près d'être vaincu, a averti mercredi l'Organisation mondiale de la Santé au moment où les mesures de confinement sont progressivement allégées dans certains pays.

"Ne vous y trompez pas: nous avons encore un long chemin à parcourir. Ce virus nous accompagnera pendant longtemps", a prévenu le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d'une conférence de presse virtuelle depuis le siège de l'agence onusienne à Genève. Alors que les manifestations anticonfinement surgissent ça et là, comme aux Etats-Unis et au Brésil, le patron de l'OMS a estimé que ces "rassemblements ne feront qu'alimenter l'épidémie". 

Dans les pays, notamment européens, où les mesures de confinement des populations mises en place le mois dernier commencent à être allégées, la crainte d'une seconde vague de contaminations est omniprésente et les appels à la prudence fréquents.

La bataille des vaccins

La course mondiale à l'élaboration d'un vaccin, à laquelle participent toutes les nations et tous les grands laboratoires et firmes pharmaceutiques, a été relancée mercredi avec le feu vert donné par l'autorité fédérale allemande chargée de la certification des vaccins a un essai clinique sur les humains par le laboratoire BioNTech, basé à Mayence, en lien avec le géant américain Pfizer. Actuellement, cinq projets de vaccin dans le monde en sont aux essais sur des humains mais la mise au point d'une formule efficace et sûre ne devrait pas prendre moins de douze à 18 mois, estiment les experts.

La pandémie de nouveau coronavirus a fait plus de 180.000 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles.

La rédaction de RMC (avec AFP)