RMC

Le pass sanitaire entre en vigueur ce mercredi: ce qu'il faut savoir

Le pass sanitaire est désormais nécessaire pour se rendre dans les lieux culturels et de loisirs qui rassemblent plus de 50 personnes.

À partir d'aujourd'hui, vous devrez montrer patte blanche pour vous rendre au cinéma, au musée, au théâtre, dans un parc d'attraction, à la piscine ou à la bibliothèque. Tous les lieux de loisirs et de culture qui rassemblent plus de 50 personnes sont concernés et donc pour y entrer, vous pourrez être contrôlé. Concernant les campings, seuls ceux disposant d'une piscine et d'un bar-restaurant pouvant accueillir plus de 50 personnes sont soumis à ce pass sanitaire.

Il faudra prouver soit que l'on est vacciné, soit que l'on est immunisé, soit présenter un test négatif de moins de 48 h. Ce pass sanitaire est obligatoire pour tous à partir de 12 ans avec une tolérance pour les 12-17 ans qui ont commencé à se faire vacciner plus tard. Ils ont jusqu'au 30 août pour être en règle. Il est possible de présenter votre pass sanitaire sous format papier ou numérique en téléchargeant le QR code des attestations sur votre téléphone

Enfin dans tous ces lieux, le port du masque ne sera plus obligatoire mais la décision se fera au cas par cas, les exploitants peuvent tout à fait décider de le maintenir.

Et gare aux contrevenants: les personnes refusant de présenter leur pass peuvent s'exposer à une amende de 135 euros, les exploitants ne procédant pas au contrôle à une amende de 1500 euros, 9000 en cas de récidive.

>> A LIRE AUSSI - Menaces de mort contre des députés à cause du pass sanitaire: une enquête ouverte

18.000 nouveaux cas en 24h

La prochaine extension du pass sanitaire doit avoir lieu courant août et doit alors s'appliquer aux restaurants et aux cafés, même en terrasse, ainsi que dans les centres commerciaux, les maisons de retraite, ou encore les transports comme l'avion ou le train. Le projet de loi concernant ces futures mesures doit être débattu ce mercredi à l'Assemblée nationale.

Car dans le même temps, l'épidémie flambe de nouveau. Lundi, Gabriel Attal a assuré que la France était entrée dans une quatrième vague tandis qu'Olivier Véran a annoncé le lendemain la découverte de 18.000 nouveaux cas en 24 heures en France, évoquant une hausse jamais vue.

Pour contrer la reprise, le gouvernement compte, en plus du pass sanitaire, sur la vaccination rendue obligatoire pour les soignants et veut durcir les conditions d'isolements des malades en rendant l'isolement obligatoire en cas de test positif. Quant aux personnes bénéficiant d'un schéma vaccinal complet, elles pourraient bientôt ne plus avoir à se déclarer cas-contact.

>> A LIRE AUSSI - 4e vague: "On a déjà perdu", selon le Dr Jérôme Marty

Juliette Droz (avec Guillaume Dussourt)