RMC

Le signal d'alarme des dermatologues: "Les coups de soleil de l’enfance sont responsables des cancers de la peau les plus graves"

Ne l'oubliez pas. Le soleil n'est pas sans danger. La dermatologue Catherine Oliveres-Ghouti rappelle quelques conseils essentiels, notamment pour les parents, alors que la France profite d'un grand soleil.

Santé publique France et l'Institut National du cancer publient aujourd'hui le Baromètre Cancer 2015, dédié aux risques liés à l'exposition aux UV naturels et artificiels. Une façon de rappeler que le soleil n'est pas sans danger, notamment en période estivale. Des habitudes simples permettent de s'en protéger et de préserver sa santé.

Catherine Oliveres-Ghouti Dermatologue et membre du Bureau du Syndicat National des Dermatologues, rappellent notamment de penser à appliquer de la crème solaire, avant exposition: "Il ne faut pas mettre la crème solaire n’importe comment. Il faut la mettre à la maison, avant d’en partir, car la crème doit avoir le temps de pénétrer les couches superficielles de l’épiderme ce qui prend environ 20 minutes", explique-t-elle sur RMC.

"Les coups de soleil pris dans l’enfance sont responsables des cancers de la peau les plus graves"

Pour éviter tout risque de complications de santé à l'avenir, il faut également penser à bien protéger ses enfants, alors que 47% des Français estiment que si les coups de soleil de l'enfance sont bien soignés, ils seront sans conséquence à l'âge adulte: "Les coups de soleil pris dans l’enfance sont responsables des cancers de la peau les plus graves, les mélanomes que l’on a à l’âge adulte", rappelle la dermatologue.

"Plus vous avez la peau claire, plus votre capital soleil se consomme vite si vous ne vous protégez pas. Mais il faut se protéger également à l’âge adulte. Je pense qu’en 2030 le mélanome sera le second cancer le plus répandu", ajoute-t-elle.

Des cataractes à 40 ans

Enfin n'oubliez pas les yeux de vos enfants et pensez à de bonnes lunettes: "Les gens qui ne se protègent pas les yeux dans l'enfance font des cataractes à 40 ans", rappelle Catherine Oliveres-Gouthi.

Enfin, n'oubliez pas de renouveler la crème. La transpiration et les baignades répétées enlevant de la crème: "Il faut penser à la renouveler a peu près toutes les deux heures", explique la dermatologue. Et si vous avez déjà bien bronzé, ne vous croyez pas tiré d'affaire: "Même quand on est déjà bronzé, il faut se protéger. Le bronzage est une protection de type SPF 5", ajoute la dermatologue.

Bourdin Direct (avec G.D.)