RMC

Marche des fiertés 2019: "Nous réclamons le droit de ne pas avoir peur quand on se tient main dans la main dans la rue"

RMC
La "marche des fiertés" de Paris doit relier Montparnasse à la place de la République. Les militants comptent en profiter pour demander la PMA pour toutes.

Quelques 500.000 personnes devraient participer ce samedi après-midi à la marche des fiertés LGBT (lesbienne, gay, bi et trans) organisée par la fédération d'associations Inter-LGBT. Un défilé qui se veut militant alors que l’extension du projet de loi sur PMA, la procréation médicalement assistée, est prévue après l’été.

Et malgré les 36 degrés annoncés, les droits des LGBT passent avant tout, assure la présidente de Véronique Godet la co-présidente de SOS Homophobie : "L’ambiance doit être militante mais aussi festive", martèle-t-elle au micro de RMC.

"Au bout de 50 ans rien n’est abouti et l’on doit continuer de lutter tous les jours"

"Nous réclamons le droit de ne pas avoir peur quand on est dans la rue et que l’on se tient main dans la main avec son compagnon on sa compagne. Au bout de 50 ans rien n’est abouti et l’on doit continuer de lutter tous les jours pour les droits des personnes LGBT", raconte Véronique Godet.

Un trajet de 5,5 km

Concernant la PMA, la co-présidente de SOS Homophobie assure que le mot d’ordre du défilé n’est pas la demande d’une nouvelle loi, mais l’extension de l’actuelle pour permettre à chaque personne quelque soit son orientation sexuelle puisse y accéder.

Le cortège partira à 14 heures de la place du 18-Juin à Montparnasse (6e et 15e), empruntera notamment le boulevard Saint-Michel, la place du Châtelet, le boulevard Sébastopol, et le boulevard Saint-Martin pour arriver en fin d'après-midi à République, après 5,5 km de marche.

Alice Froussard (avec G.D.)