RMC

"On ne pense jamais que ça peut arriver ici": ce village bourguignon rend hommage au maire mort du coronavirus

L'édile de 82 ans est mort la semaine dernière après avoir contracté le virus. Le covid-19, que la population suspecte, qu'il ait pu attraper lors des élections municipales.

L'épidémie de Covid-19 n'épargne pas non plus les élus locaux. À Beurey-Bauguay, en Côte-d'Or, à côté de Dijon, le maire Jacques Lajeanne, 82 ans, est décédé la semaine dernière des suites du coronavirus. Ce week-end, c'est son épouse qui a été emportée par la maladie.

Dans cette petite commune bourguignonne de 130 habitants, cette nouvelle a fortement attristé les habitants. Rassemblés autour d’une photo, ses amis se souviennent de Jacques Lajeanne, 82 ans. Un maire bon vivant, que tout le monde appréciait. “On était un petit groupe et c’était notre chef cuistot”, décrit une habitante. 

Michel Bottard est l’un de ses amis proches. Il connaissait aussi très bien sa femme. “Dans les petits villages comme le nôtre, le maire est toujours très sollicité. Au moindre petit quelque chose, on s’adresse au maire. C’est dur”, confie-t-il. 

C’est Jacques Bouziard, l’ancien premier adjoint qui est donc devenu maire. Jamais il n’aurait imaginé que son petit village soit touché par le virus.

“On voit à la télé le Covid-19, mais on ne pense jamais que ça peut arriver dans nos petits villages. Et quand ça nous arrive, c’est vraiment très stressant”, indique-t-il.

Les élections municipales mises en cause

Le jour du premier tour des élections municipales, Jacques Lajeanne était assesseur. Dans le village, les habitants se demandent si c’est ce jour-là que l’ancien maire a été contaminé.

“Tout le monde se pose la question: d’où venait sa maladie? À mon avis, les élections, vu l’ampleur que prenait le coronavirus, il fallait les reporter”, affirme le nouveau maire.

Un hommage communal sera rendu au maire et à sa femme, a promis l’adjoint, une fois le confinement terminé.

Mahauld Becker-Granier avec Guillaume Descours