RMC

"On se sent comme des pestiférées": cinq danseuses et leurs profs placés en quarantaine au retour d'Italie

A bonne distance sur son balcon, Laeticia, professeur de danse de retour d'une représentation dans le nord de l'Italie, foyer où de nombreux cas de Coronavirus ont été détectés, nous raconte sa quarantaine sur RMC.

5 danseuses de Villeneuve-sur-lot (Lot-et-Garonne) âgées de 16 à 25 ans et leurs 3 accompagnateurs ont été placés en quarantaine à leur domicile de retour d'Italie. Tous issus du conservatoire de la ville, ils étaient à San Dona Di Piave à 30 km de Venise ce week-end pour assister à la représentation d'un gala de danse.

L'ARS les a tous contactés à leur retour pour leur demander de rester chez eux pendant 14 jours. Elles doivent limiter au maximum leurs déplacements et ne les faire qu'en étant équipés de masques adaptés.

Elles étaient parties présenter un spectacle de danse près de Venise. Mais elles ne s'attendaient pas a être placées par la préfecture en quarantaine à leur domicile une fois rentrées.

"C'est dur psychologiquement à vivre"

A bonne distance sur son balcon, Laeticia, professeur de danse nous raconte sa quarantaine.

"On prend toutes les mesures de précaution comme il se doit, par respect pour tout le monde."

Mais elle ne comprend pas que ces mesures de précaution ne s'appliquent pas pour tous les voyageurs revenant de zones à risques.

"On se sent comme des pestiférées, alors que l'on n'est pas les seuls à être dans cette situation à rentrer d'Italie. C'est dur psychologiquement à vivre cet isolement, c'est plus de la douleur plutôt qu'un plaisir de retour avec des souvenirs à raconter."

Laeticia retrouva ses 2 enfants dans 14 jours, une fois le risque de contagion au coronavirus écarté.

Romain Poisot (avec J.A.)